logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 07h00


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 7h00 sur France 2

– Beaucoup plus de trains en circulation. Le taux de grévistes est à la baisse. S.Lee sera le président du prochain Festival de Cannes. On verra quelles sont les régions françaises où on consomme le plus d'alcool. Au 41e jour de grève, l'amélioration du trafic SNCF se confirme. Trafic quasi normal pour les TGV au départ et à destination de Paris aujourd'hui.
– T.Cuny: En ce 41e jour de grève, le trafic va sensiblement ressembler à celui d'hier, avec 8 TGV sur 10 en moyenne, selon la SNCF, ainsi que 1 Intercités sur 2. Pour les trains régionaux, comptez 3 TER sur 4, avec certains trajets effectués en car. Enfin, 7 Transilien sur 10. A noter la réouverture des lignes A et D, qui permettent une traversée de Paris sans interruption. Des améliorations, mais un bémol pour le métro parisien. Toutes les lignes sont ouvertes, mais certaines d'entre elles ne circulent qu'aux heures de pointe et d'autres avec seulement 1 métro sur 3. Aujourd'hui s'annonce donc une journée une nouvelle fois compliquée dans les transports publics parisiens.
– Julien Benedetto : Il y avait moins de 5 % de grévistes à la SNCF hier, soit le taux le plus bas depuis le début du mouvement. De nouvelles actions sont prévues aujourd'hui etjusqu'à jeudi. Nous avons rencontré à Strasbourg des cheminots déterminés à poursuivre la grève.
– A l'unanimité, les cheminots de Strasbourg reconduisent une nouvelle fois la grève.
– Depuis le départ, ce qu'on demande, c'est le retrait de la réforme. Ils n'ont pas annoncé le retrait on reconduit notre grève.
– Comme partout en France, la mobilisation est en baisse. Ils en sont convaincus, il faut élargir le mouvement pour espérer le retrait de la réforme.
– Ce n'est pas les cheminots seuls qui peuvent gagner le retrait du projet de réforme, c'est le monde du travail, tous ensemble. C'est dans l'espoir qu'on nous rejoigne qu'on tient le plus possible.
– Tenir, car malgré la détermination de ces cheminots, après 41 jours de grève, il faut faire face à certaines difficultés.
– Financièrement, on mange des pommes de terre, comme tout le monde.