logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 6h30 sur France 2

– Le Dakar, maintenant. Hier, c'était uniquement les voitures. Ça a été annulé pour les quads et les motos en l'honneur du pilote disparu dimanche. Hier, les autos ont couru. C'est un Français qui a gagné. Il s'appelle M.Serradori. C'est sa 1re victoire d'étape dans un Dakar. C'est un nom un peu italien. Une boucle en Arabie Saoudite, Il a devancé un cador, F.Alonso. F.Alonso est 2e de l'étape. Le trophée Andros... Mur de glace... Devant, ça roulait vite. Un régional l'a remporté: C.Charrier, de Nice. C.Venturini, 26 ans, vient de remporter son 3e titre de champion de France à Flamanville. Je parle de vélo, bien sûr. Du tennis, ce matin, avec les derniers tournois de préparation de l'open d'Australie, avec B.Paire, en rouge, du côté d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.
– Laurent Bignolas : Pour l'instant, les garçons ont l'air en forme. Pour terminer, du ice cross.
– J.-S.Fernandes: Dans les Alpes du Sud, il y a une compétition. Je vous montre les images. Ce sont des patineurs sur glace qui s'élancent dans un circuit en descente. Le premier en bas gagne. Enfin, s'il y arrive! Des fois, ce n'est pas évident. Lui a ripé. C'est un Américain qui a gagné. C'est le cador de la discipline. Ces images de la Grande Odyssée, cette course de chiens de traîneau... C'est en Haute-Savoie. C'est la 16e édition. C'est un Français, R.Coste, qui a remporté la 1re étape. L'arrivée de nuit est toujours aussi superbe.
– Laurent Bignolas : La nuit, ça ne facilite pas la course.
– J.-S.Fernandes: Il faut éclairer devant les chiens, car c'est eux, à l'instinct, qui vont découvrir le chemin.
– Laurent Bignolas : Merci. On va reparler du thème d'actualité, à savoir les retraites. Comment cela se passe-t-il chez nos voisins? On vous emmène en Italie, où malgré un âge officiel tardif fixé à 67 ans, certains retraités sont appelés à reprendre du service. C'est le cas dans les hôpitaux.
– La télévision italienne lui a consacré un portrait. Et pour cause, Giampiero Giron a 85 ans et il exerce encore. Chaque semaine, il entre au bloc opératoire comme médecin anesthésiste dans la région de Padoue.