logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 6h30 sur France 2

– Nous découvrirons un des phénomènes de la nouvelle scène française: l'auteure-compositrice, interprète et chanteuse, Marie-Flore. Tout de suite, le journal de 6h30.
– K.Baste-Régis: Bonjour. Bon réveil. Plus d'un millier de médecins hospitaliers s'apprêtent à démissionner de leurs fonctions administratives. Démission collective, officiellement annoncée tout à l'heure en conférence de presse. Bonjour, M.Rousselin. Vous êtes à la Salpêtrière. Un geste sans précédent pour tenter de faire entendre l'urgence.
– M.Rousselin: Un geste inédit et fort. C'est ici que les médecins hospitaliers signataires vont présenter leur lettre de démission lors d'une conférence de presse. Il y aura des actions similaires un peu partout en région. Ils envisagent d'abandonner et leur rôle d'interlocuteur avec les directions hospitalières. Les soins seront toujours assurés. Ils souhaitent être reçus par la ministre de la Santé. Ils réclament une revalorisation significative des salaires, une rallonge supplémentaire de 600 millions d'euros en 2020 pour les hôpitaux. A.Buzyn s'est dite consciente du malaise des soignants et de leur découragement.
– K.Baste-Régis: Merci. Toujours au chapitre santé, les patients sans médecin traitant ne seront plus pénalisés. Plus de 5 millions de Français sont concernés et sont moins bien L'Assurance maladie va mettre en place un dispositif pour changer la donne.
– Ils ne prennent pas de nouveaux patients ici.
– Dans ce cabinet de Seine-et-Marne, impossible d'obtenir un rendez-vous. En France, plus de 5 millions de personnes n'ont pas de médecin traitant. Le pays connaît une pénurie de généralistes.
– Mon ex-médecin est à la retraite. Ça a été un parcours du combattant pour en retrouver un autre.
– Je suis resté 3 ans sans médecin traitant.
– Les consultations sans médecin traitant n'étaient Au lieu de 70 %, c'est-à-dire 7,50 euros contre 17,50 euros. L'Assurance maladie va mettre fin à cette pénalité, mais les patients devront prouver qu'ils sont à la recherche Pour les spécialistes, pas de changement. Certaines consultations chez les Ophtalmologues ou les psychiatres continueront d'être remboursées à 100 %, avec ou sans médecin traitant.