logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 6h00 sur France 2

– Comment la retraite universelle va-t-elle fonctionner? Qui est concerné? Les jeunes nés à partir de 2004 vont cotiser pour la retraite à points à partir de 2022 et pour toute leur carrière.
– Chaque euro donnera la retraite à tous.
– Qui seront les gagnants et les perdants? Chaque actif cumulera des points en travaillant. S'il est au chômage, il continuera à gagner des points. Dès le 1er enfant, ils seront majorés, c'est nouveau. Une fois à la retraite, les points seront calculés en euros. Les gagnants seront une partie des femmes et ceux qui ont des petits revenus. Le minimum de pension pour une carrière complète sera fixé à 1000 euros net par mois Selon cet expert, il y aura des perdants.
– Ceux qui ont des carrières ascendantes, qui voient leur carrière augmenter fortement dans les dernières années, les derniers mois, qui peuvent avoir des retraites plus élevées... Dans la nouvelle retraite, on prendra l'ensemble de la carrière professionnelle.
– Fini l'âge pivot à 64 ans. L'âge d'équilibre prendra la pénibilité en compte.
– Ça méritera qu'on travaille encore le dispositif de pénibilité pour qu'on aille davantage vers un âge d'équilibre personnel plutôt que collectif.
– Les carrières longues seront aussi prises en compte pour l'âge d'équilibre.
– Sébastien Thomas : E.Macron voulait donner la possibilité aux démissionnaires de pouvoir toucher l'allocation chômage.
– Cela devait révolutionner le marché de l'emploi. Démissionner de son travail et pouvoir toucher l'allocation chômage, c'est possible depuis le 1er novembre. Cette mesure devait révolutionner Depuis 2 mois et demi, sur les 10 000 démissionnaires ayant déposé un dossier, 30 sont aujourd'hui indemnisés. Pour toucher le chômage après une démission, les étapes sont nombreuses. Cela prend au moins 2 mois. C'est tout à fait normal, pour le gouvernement. Des arguments qui n'ont pas convaincu l'opposition. Toucher une allocation après avoir démissionné, c'était la contrepartie d'un durcissement des règles d'indemnisation.
– Ça a été une belle communication du gouvernement, qui nous a dit que ceux qui démissionnaient auraient des droits au chômage.