logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 2h35 sur M6

– C'est ici ?
– Tu peux garder la monnaie J'ai mal au crâne Quand je calcule Des pizzas, des films bizarres Des femmes, des tentacules J'allume une clope Et pense à celle d'après Pendant que je la fume Comme une pucelle Dans un gang-bang J'en branle pas une J'prends l'évolution Dans le sens contraire j'descends même plus Mes poubelles J'Ies lance par les fenêtres J'ai la flemme De nettoyer mes fringues Je les jette J'ai des portraits de mes ex On fera des parties de fléchettes Un T-shirt propre qui traîne Egale nouvelle taie d'oreiller La flemme d'aller pointer au taff Je me lève du mauvais pied j'ramasse la Playstation Et les jeux qu'on m'a prêtés Puis j'trace à Easy Cash Tout est bon à monnayer
– J'vais rester A l'intérieur, je crois (Musique douce)
– 23h28, il est trop tôt Pour qu'on se quitte 23h28, la sensation D'un lendemain de cuite 23h28, 22h, fut-il bien réel 23h28, j'ai encore tes yeux Dans mes lèvres Sous tes vapeurs de fumée Saveur mentholée Pour planer, pour s'aimer Dans quel sens, j'ai oublié Sous nos ardeurs juvéniles L'air de s'en foutre de tout Des secrets chuchotés Comme sous le ciel d'un mois d'août Il fait trop nuit pour se voir Mais trop jour pour s'oublier Comme si la vie est un cauchemar Dontje viens de me réveiller Cette attente de deux semaines A duré deux ans Est-ce ta peau ou la mienne Qui frissonne puissance cent? On a fait l'amour mille fois Sans même se toucher C'est pas le hasard, j'y crois pas Suffit d'écouter nos rires sonner Tout qui enivre, déjà trop ivres De nos bourrasques incontrôlées C'est pas de ma faute, c'est l'air Qui veut nous mener à se frôler Suffit de regarder ailleurs Le monde est chiant Suffit de regarder plus haut Le monde est beau Le monde bourreau Sauf que tes yeux Et tes lèvres appellent tes yeux Et depuis quand on a plus droit De faire ce que l'on veut Rires (Musique douce au piano) Je voulais pas...
– Si, tu peux.
– Je peux ?
– Oui, tu peux. (Musique PoP) Il était 23h28 quand tu es parti Jïai pas deviné, c'était écrit (La musique ralentit.) (Musique raP) Yo, quoi de neuf Depuis peu de gens savent T'hésites entre la police Et les grandes poucaves J'ai grandi sous l'héro' l'ne Près du canal de l'Ourcq Où les louveteaux avalent encore De l'ours Oublie d'où tu viens On te l'rappellera T'as la caisse de luxe Mais tu restes un rat Ça parle de bar à chichas De poudres Et de qui pèse en ce moment C'est la frappe d'Ia foudre Je me sauve sans regret ni surprise Fatigué d'apprendre Qui a tiré sur qui La rue ne fait pas rêver Ceux qui y grandissent Quïargent vous bénisse Je reviendrai pas Pour la bouffe Un string ou des thunes Ni sur mes propos non plus Donc ne m'attends pas Vu au Hilton ou à Aulnay, au Galion Un petit bataillon Positif, nous gagnons J'ai la prose à faire bégayer Comme c'est moi J'reste le meilleur des derniers J'ai eu le disque d'or Quand j'en voulais plus Le rap c'est fini Mais ils ont rien retenu Parait que tu fais de l'oseille On verra J'ai 2 fois l'âge De mon premier opéra Te retourne pas Si t'as parlé trop tôt Je resterai assis sur mes propos Les règles n'ontjamais Vraiment changé Bon app' tu vas manger Ne m'attends pas C'est mieux d'attendre Après personne Il n'y a que Dieu qui pardonne Je ne dirai pas pourquoi Les hommes partent Dans un dialogue Il en faut 2 qui jactent Chaque pleurnicheur était prévenu Finir usé parce que t'es revenu Payer cher Quand on peut pas tout acheter S'en aller ou rester par lâcheté Laisse-moi tout cracher Comme lors des derniers jours Bâtir l'impossible retour Pour un string ou des thunes Va leur dire je peux t'aimer Je pars sans ralentir Applaudissements (Musique country-rock)
– Overtired, overworked Underpaid, under pressure Always tying up loose ends The unchained melody out of tune Remedy for the weekend To cure the weekday blues Raise my heart rate Inflate my pupils Give me something Just to smoothen off the edge CaIl me dumb, caIl me scum CaIl me plain and simple As l'm holding on for this And if Saturday don't come soon l'm gonna lose my mind Inhabitable hole, skint Living like an animal While they try to take my dole Black mold on the waIl Must've made a thousand calls To get it sorted But my landlord hates my soul No power, working zero hour Making some cunt rich Who wiIl never understand What it's like down here I raise my beer l'm gonna lose Oh, oh, baby Oh, no, oh (Accord final) (Musique pop douce) (Motif à la guitare électrique) (Guitare électrique, guitare, percussions)
– Je le savais Le coeur a ses failles Pourtant c'est vrai La surprise est de taille Quel est le fin mot De cette histoire de fou à lier Y avait-il un défaut Un vice caché Un vague à l'âme soeur Une vague envie de tout laisser Et tourner la page tournée Te barrer dans les alizés Tant de fois, c'est arrivé Que tout déraille Qu'un coeur argenté Finisse sur la paille Le but avoué De ce rodéo Ces grandes envolées Un jour amiral Un autre chaviré Une vague à surfer (Musique PoP) (Notes au synthétiseur) (La musique diminue.