logo Le moteur de recherche de la télé

Les Z'amours


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 5h25 sur France 2

– Vous fouillez son portable ?
– Ça peut arriver de temps en temps. Manifestations.
– Vous checkez ses réseaux sociaux pourvoir qui il "like" ?
– Non, pas ça. Pas les réseaux sociaux.
– Vous regardez les mails, l'historique ? Faites gaffe, ça rend malade, la jalousie.
– Non, mais tout se passe très bien. Il le sait.
– Oui, mais s'il parle à quelqu'un, ça vous rend malade et malheureuse, c'est dommage pour vous. Je m'énerve, ça passe, et voilà. Il n'y a pas de souci.
– Ça avait l'air de bien se passer avec la maquilleuse dans les loges.
– Au moment où on se parle, vos chéris respectifs sont enfermés dans une loge avec des maquilleuses, des coiffeuses, des assistantes, les "casteuses" des "Z'amours".
– Ce n'est pas en lui que je n'ai pas confiance. Je me méfie des filles.
– Surtout elles, je les connais ! Je dis ça, je ne dis rien. On a eu trois ou quatre couples qui se sont séparés, Pascal !
– Oui.
– En toute confiance ! Surtout que la clim a pété et qu'elles sont toutes en nuisette. Là n'est pas le souci. Ce n'est pas très grave. Pas d'angoisse à avoir. Barbara. Vous êtes en soirée, et un type un peu lourdaud au physique banal vous aborde et vous dit : "Souvent mes amis me disent que je ressemble à Bradley Cooper." "Shallow". "Vous ne trouvez pas ?" Quelle sera votre réaction ? Vous rentrez dans son jeu. "On me prend aussi pour Monica Bellucci". Ou vous êtes polie. "Je ne me rends pas compte, il fait sombre". Ou vous le cassez : "Change d'amis !"
– Je le casse.
– Samantha ?
– Pareil !
– Il réagit comment si des garçons viennent vers vous ?
– Pareil. C'est encore arrivé hier au restaurant. Je me suis fait offrir le repas par le serveur.
– Pourquoi vous a-t-il offert le repas ?
– Je lui ai tapé dans l'oeil. Ça ne lui a pas plu. C'est pareil. C'est des deux côtés.
– Céline.
– La première. On vous confond souvent avec Monica Bellucci.
– Exactement !
– C'est fou ! J'allais vous le dire.
– Je ne l'ai pas dit. Tous les points communs sont là. Je rentre dans son jeu, évidemment.
– D'accord. Samantha, 3e question. Si votre chéri vous offre un week-end gourmand, il sait que pour vous faire plaisir il devra choisir la Bretagne.