logo Le moteur de recherche de la télé

L'âge d'or des croisières


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 1h20 sur France 5

– Derrière son allure de vieux gréement, le Star Clipper est un navire de croisière moderne construit dans les années 90. Dans sa coque en acier, 85 cabines offrent le confort d'un paquebot classique.
– On y va.
– Au-dessus de l'eau. Impeccable.
– C'est vraiment la cabine telle que je me l'imagine. Avec un look rétro
– Très fonctionnel.
– Rien ne manque.
– L'idée, c'est d'être en haut.
– On est là pour regarder le paysage, pas pour rester ici.
– On va découvrir ça. Le voilier, c'est la pièce maîtresse du séjour. c'est une tradition. Au moment de hisser les voiles, des haut-parleurs rajoutent du lyrisme sur le pont en diffusant la musique du film "1492 : Christophe Colomb".
– Les voiles 2 et 3 pour commencer. On va voir comment est le vent et ensuite, on hissera le foc et les voiles carrées.
– Orchestrée par le capitaine Vlad, un officier ukrainien, la manoeuvre attire les passagers.
– Ils attendent ce moment. Ils adorent la musique et le reste. On met les voiles.
– Une dizaine de marins venus d'Inde ou d'Ukraine s'activent aux cordages pour hisser les 16 voiles du navire.
– Tant qu'elles ne sont pas hissées, on doit être sur nos gardes. C'est un moment spécial pour tout le monde.
– C'est extraordinaire. C'est une multiplicité de sensations. Y a un marin qui est tout à fait à la proue. Ils vont hisser les focs. C'est un moment hors du temps, unique. On est entourés de l'immensité du bleu. On est sur ce voilier qui lui-même est peut-être aussi d'un autre temps.
– On se croirait au début du siècle passé. On retrouve le travail manuel. C'est très bien, c'est très beau. On retourne à l'homme au lieu des machines. L'humain reprend son importance, car aucune machine ne sait faire ça.
– Ça donne la chair de poule. Pourtant, il fait bon. Il doit faire 25 degrés. On aurait tendance à être dans leurs pieds. On fait attention.
– Sur le Star Clipper, tous peuvent circuler sur le pont, même durant les manoeuvres.
– Ily a quelle profondeur, ici ? En gros ?
– C'est tout ?
– Oui. Faites attention.
– C'est partout pareil?
– Je suis en pleine manoeuvre. Désolé, monsieur.