logo Le moteur de recherche de la télé

L'âge d'or des croisières


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 1h20 sur France 5

– La romancière Agatha Christie y fit une croisière avec son mari archéologue dans les années 30 et s'en inspira pour écrire son polar "Mort sur le Nil". Depuis son passage, le décor semble n'avoir pas changé.
– On est chez A. Christie
– Merci.
– C'est pour réaliser un rêve que Philippe a entraîné Florence ici.
– Quand j'étais adolescent, ma lecture préférée, c'était Agatha Christie. D'ailleurs, "Mort sur le Nil" Quand j'ai appris que ce bateau avait repris vie, j'ai cherché à voyager dessus.
– Je veux remonter le temps, je veux avoir cette impression quand les gens sortaient le soir, dînaient, regardaient le coucher de soleil. Je veux retrouver ça. Oublier le moderne et revenir un peu dans le passé.
– Pour être sûr que Florence succombe au charme du Sudan, Philippe leur a réservé la plus belle cabine à la proue du navire. La suite No 1, une chambre lumineuse avec vue panoramique.
– Magnifique.
– C'est l'avant du bateau.
– Ah oui.
– On a un point de vue extraordinaire. Regarde ce paysage superbe.
– Ce ne sont pas les meubles d'origine qui ont disparu après une longue période d'abandon du navire. Toute la décoration a été chinée dans les souks du Caire.
– Ca, c'est l'époque d'A. Christie. C'est indéniable. Là, on est dedans. Ces petits meublés d'époque ont énormément dé charmé.
– Pour cette suite à l'ambiance rétro, Philippe et Florence ont payé 6 000 E pour 6 jours de croisière.
– Une petite baignoire. Un petit sabot. Une salle de bains fonctionnelle.
– On va être bien.
– La cerise sur le gâteau, c'est le nom de la suite.
– "Agatha Christie". C'est magique. C'est tout ce dontj'avais besoin pour faire plaisir à mon épouse et aussi pour faire un excellent voyage. C'est bien parti. Très bien parti.
– Vas-y. Donne du mou Voilà. Comme ça.
– Quasiment un siècle après le voyage d'A. Christie sur le Sudan, le vapeur appareille. Il embarque 15 passagers bercés par la vision romanesque de la reine du crime.
– "Le paysage respirait la mélancolie, "dégageait une manière de charme quasi maléfique. "'C'est magnifique', "déclara-t-il. “J'ai l'impression que nous allons enfin pénétrer "'au coeur de l'Egypte.