logo Le moteur de recherche de la télé

Mon admirateur secret


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 0h20 sur M6

– On s'embrasse ?
– Ouais. Ça va ?
– Super et toi ?
– Nickel. Merci.
– Alors, comment tu te sens ?
– Ben, peu stressé.
– Pourquoi ?
– Parce que je vais peut-être avouer mes sentiments envers Emma.
– Peut-être ?
– Sûr, même. J'ai plus le choix. Etj'ai mis longtemps pour le faire, c'est pour ça que je stresse.
– C'est ta prof de danse ?
– Ouais.
– T'as déjà dansé avec Emma ?
– J'ai jamais osé l'inviter.
– Parce qu'elle est trop belle. Elle me perturbe, je pense que c'est ça. En parlant à mes collègues... ils m'ont dit de tenter. Sauf que j'ose pas y aller. Et voilà... C'est compliqué. Mais, au fond, fond, fond de moi, j'aimerais bien avoir la place des autres qui dansent avec elle. J'aurais aimé qu'elle soit dans mes bras, pas dans les autres. Mais peut-être ma timidité... Elle m'a laissé assis sur ma chaise. Après, je sais pas son avis, je sais pas si je lui plais.
– Dans le cours, tu vois qu'elle te regarde ? Elle s'adresse à toi ?
– Oui. Des petits regards. On se taquine un peu. Mais ça reste bon enfant, sans trop parler de ce que je ressens envers elle.
– Tu auras une réponse...
– Positive ou...
– Oui ou non. On espère que ce sera oui. Enfin, elle est au bout. Je te rassure, elle nous entend pas. Mais ça y est.
– Je suis pas bien parce que, dans pas longtemps, je l'aurai en face etje perds tous mes moyens. (Musique romantique)
– En fait, je suis enjouée... stressée... j'ai peur. Je suis trop curieuse, en fait. Je veux savoir.
– Tu lui dis tout ce que t'as sur le coeur. Surtout, sois sincère. Il faut pas que t'aies de regrets. Je suis avec toi de dingue. Je croise les doigts.
– Moi aussi. On va y aller, on va y aller.
– A tout à l'heure.
– Merci. Si elle ressent la même chose que moi, je l'embrasse. Je l'embrasse sur place. (Musique douce) Salut.
– Ça va et toi ?
– Toujours.
– C'est toi ?
– Ouais, grave.
– D'accord. Ah, mais... je m'attendais pas du tout à ça.
– C'est chaud.
– D'accord, d'accord. En fait, j'hallucine. Oui, c'est bon.
– C'est bon. Je sais pas par où commencer. C'est dur. Tu dois être plus choquée que moi.
– Ouais, grave. Grave, grave.