logo Le moteur de recherche de la télé

Mon admirateur secret


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 0h20 sur M6

– Et... c'est qui, cet admirateur ou admiratrice ? je ne sais pas pourquoi.
– J'ai pensé à 2 personnes. J'ai peur que ce soit la mauvaise.
– C'est très risqué. (Musique de tension) J'attends depuis 20 ans.
– J'ai gardé ça trop longtemps. Un an et demi, c'est trop.
– Bienvenue dans Mon admirateur secret. Nous allons faire connaissance avec des personnes qui ont un amour caché. Ils ont choisi de prendre leur courage à 2 mains pour dévoiler leurs sentiments. L'amour qu'ils éprouvent sera-t-il partagé ? Découvrons tout de suite notre premier admirateur secret.
– Je m'appelle Sandrine. J'ai 37 ans. J'habite dans le Val-de-Marne. Je suis gérante dans le prêt-à-porter. Je suis quelqu'un d'assez terre à terre, mais quand même, aussi, rêveuse. Je crois encore à l'histoire du prince charmant, au coin de la rue. La première fois que j'ai rencontré Bruno, c'était la concession où j'ai acheté mon véhicule qui organisait un week-end en campagne. Et Bruno m'a ramenée sur Paris. (Musique douce) c'est que... ça me semble une personne posée, qui a des principes et des valeurs et qui cherche à avancer et construire dans la vie.
– Je m'appelle Bruno, j'ai 30 ans. J'habite dans 94. Je suis manager des ventes dans l'automobile. J'ai une passion, le football. J'ai pas d'amoureuse. Je suis célibataire. Peut-être qu'une amoureuse voudrait me rencontrer, je sais pas. J'ai aucune idée de qui ça peut être. J'ai beau réfléchir, non,
– Je suis très timide et réservée dans tout ce qui concerne l'affect. C'est des choses que je n'ose pas faire, avouer mes sentiments, de peur d'être face à un non. Et c'est vrai qu'aujourd'hui, j'ai choisi de le faire. C'est une grosse démarche, un gros défi, un gros challenge. Mais je fais énormément confiance à mon instinct. (Musique émouvante)
– Ça va.
– Comment tu te sens ?
– Stressée. Ça sort complètement de ma zone de confort, puisque... je prends jamais les devants face à une situation sentimentale.
– C'est pas toi qui déclares tes sentiments ? T'as jamais fait ça ?
– Jamais. J'ai toujours attendu que les premiers pas viennent de l'autre personne.