logo Le moteur de recherche de la télé

Sylvie et Nicolas

Bienvenue chez nous


diffusion le lundi 13 janvier 2020 à 18h10 sur TF1

capture
– On aura la surprise.
– Les hôtes se détendent, sauf Gilles, qui ne digère pas sa défaite et veut prendre sa revanche à la pétanque.
– T'as gagné ! Ben, voilà.
– Claudette sait que pour avoir la paix, il faut laisser gagner Gilles. En cuisine, Sylvie a revêtu son tablier de chef, et Nicolas fait l'inspecteur des travaux finis.
– J'ai pas mis de sel. 1“en penses quoi? Du sel?
– Un peu. Sinon, c'est super bon.
– Ils n'ont pas une minute à perdre car leurs convives arrivent. Musique douce
– Installez-vous, on reste au bout. Les filles, vous serez séparées.
– C'est pas grave.
– Une de chaque côté. Si ça vous dérange pas. Et vous êtes à côte d'un homme.
– Superbe table.
– J'aime bien que ce soit champêtre. Et ils ont pris les fleurs du jardin. C'était joli, lumineux, assorti aux serviettes.
– Et c'est loin d'être fini. Le menu est aux influences franco-japonaises au prix de 28 euros.
– Tu vois la touche japonaise ?
capture
– Oui.
– Magnifique.
– En entrée, une tarte à la tomate avec des beignets de gambas. Très bon appétit.
– MERCI.
– La tomate, c'est pas la saison. Les scampis, c'est d'ailleurs. La feuille de brick... C'est pas régional.
– Le Japon, c'est pas vraiment dans le coin.
– C'est bon.
– Merci.
– Ça reste simple.
– C'est beau.
– L'entrée était très belle. Oui, l'entrée, elle sortait du lot, je pense.
– On n'a pas sauté au plafond. Y en a pas, d'ailleurs.
– Gilles préfère rester terre à terre.
– Je vais être curieux.
– Allez-y.
– Comment vous vous êtes rencontrés ?
– On part dans les dossiers. Tout simplement, il était client de mon restaurant.
– J'avais une entreprise de bâtiment en face.
– Pendant 9 ans, et on s'est jamais croisés.
– J'étais jamais venu.
– Et c'est un ami en commun qu'il l'a amené dans le restaurant. Et on s'est rencontrés.
– Ça fait 5 ans ?
– Ça va faire 6 ans.
– C'est mignon. Ils ont l'air d'être amoureux. Ça fait rêver, ça !
– Une rencontre bizarre.
– C'est ça, le destin.
– Ils étaient faits l'un pour l'autre.
– Il faut forcer.
capture