logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le lundi 13 janvier 2020 à 1h55 sur M6

– il ne lui ouvre pas toujours la porte et parfois, il n'est tout simplement pas chez lui. Ces boîtes de médicaments à moitié pleines en témoignent.
– Je vois que vous ne les avez pas pris tous les jours.
– A chaque fois, le même scénario. Sans son traitement, ses voix ressurgissent et Kylian se retrouve aux urgences. Ce soir encore, il est de retour. Ily restera un peu moins d'une heure. Inlassablement, il répète le même schéma. Dans son malheur, Kylian a tout de même un peu d'espoir car il a un toit. Ce n'est pas le cas de tous les patients. Leur maladie les conduit souvent à la rue. (musique mélancolique) Aux urgences, Juliette voit passer de plus en plus de SDF, comme cet homme d'une soixantaine d'années qui porte une couche. Il est schizophrène et alcoolique.
– Bonsoir ! On vient voir comment vous allez.
– Qu'est-ce qui s'est passé ?
– A Lyon, il est bien connu. C'est même une petite célébrité, mais ses faits d'armes ne sont pas glorieux. Il coûte une petite fortune aux transports en commun de la ville car il a pris l'habitude de faire ses besoins dans le tramway, devant tout le monde. Les journaux locaux en ont même fait leurs gros titres. Evacuation des rames, retard sur les lignes, nettoyage... Les dégâts se chiffrent à plus de 250 000 euros par an. Personne ne sait comment l'en empêcher, pas même les policiers. Quand ils l'arrêtent, ils le ramènent généralement aux urgences psychiatriques.
– Je crois qu'un des problèmes principaux, c'est que vous avez déféqué dans les transports en commun.
– Vous faites pas ça ?
– Du moins, c'est pour ça qu'on vous a amené.
– Ily a quand même eu la police qui est venue.
– Vous aviez consommé de l'alcool? Comment ça va dans la tête ?
– L'homme est un peu hargneux, mais pas agressif, et il n'a pas fait de crise depuis longtemps. Une fois par mois, il reçoit son traitement en injection Il peut alors y rester une semaine. Mais en dehors de ce laps de temps, l'établissement ne veut pas de lui. Juliette tente tout de même sa chance. (tonalité d'appel) C'est l'angoisse ! Je vous appelais pour avoir des infos sur M. ***.