logo Le moteur de recherche de la télé

Demain nous appartient


diffusion le lundi 13 janvier 2020 à 10h25 sur TF1

capture
– Il me cherche.
– Te prends pas la tête.
– Il veut nous faire craquer.
– Oui, justement.
– Noor, tu veux boire quoi ?
– Crie pas.
– C'est pour qu'elle entende.
– Baisse la musique.
– C'est pas fort.
– Jules, ta provocation ne marchera pas.
– T'es parano, je vis ma vie.
– Jules, j'ai mal à la tête, baisse le son.
– Tu es venu me parler de ta mère ?
– D'elle et de l'enterrement.
capture
– Je n'organiserai pas l'enterrement avec sa maîtresse.
– C'était plus que sa maîtresse. Ils allaient se marier.
– Le mariage n'a pas eu lieu. Ta mère n'a aucun droit.
– Vous étiez divorcés. C'est quoi, vos droits ?
– J'ai vécu 20 ans avec Arnaud. Je suis la mère de ses enfants.
– Pourquoi vous acharner contre ma mère ?
– Tu veux quoi, à la fin ? Que j'oublie le mal qu'elle m'a fait ?
– Ma mère voulait pas vous faire de mal. Arnaud et elle sont tombés amoureux.
– Je ne peux pas la laisser s'occuper de l'enterrement.
– Elle veut lui dire adieu.
– C'était l'homme de ma vie. Quand il m'a quittée, j'ai failli devenir folle. Tous les jours, c'est une souffrance morale et physique. Ca, tout le monde s'en fiche.
– Non. Je comprends.
– L'homme que j'ai choisi n'a pas voulu vieillir avec moi. Et maintenant, je l'ai perdu pour toujours. Pauline sanglote.
– Je suis désolé. J'ai peur de perdre pied. De redevenir folle. Si je retourne en hôpital psychiatrique, qu'est-ce qui arrivera à mes enfants ? Sanglot
– Je suis désolé, je vous laisse.
– Je vais te doser.
– Vas-y, dans tes rêves.
– Attends, attends... Et boum, c'est qui le boss, maintenant ?
– Le boss de rien du tout. On frapPe-
– Quoi ?
– Jules, baisse le son s'il te plaît. Encore plus fort
– Comme ça, c'est mieux ?
– Tu dois être le premier que ça doit gêner.
– De quoi ? Attends, je t'entends pas.
– Vas-y, baisse.
– Je lui obéirai pas.
– Tu t'en fous de mes oreilles ? Baisse ou je me casse. Musique très atténuée
– Merci, Noor.
capture