logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h10 sur France 2

capture
–  L. Salamé : Est-ce que c'est vrai, cela? Le projet de loi du gouvernement doit, si on veut tenir les délais, être communiqué en temps et en heure au Conseil d'Etat. Cela a déjà été expliqué par le Premier ministre de façon extrêmement transparente. Ce qui n'empêche pas, et c'est tout l'objet des concertations, de faire des concertations... Il faut faire preuve de bonne foi. Tout le monde sait que ce texte peut être modifié, y compris à l'Assemblée. Il faut rester calmes.
– F. Le Saché : Je trouve toujours assez extraordinaire qu'on parle de cadeaux faits aux entreprises. Quand on est dans un pays où les entreprises sont les plus prélevées au monde! Comment on ose parler de cadeaux aux entreprises? Le fameux CICE, vous êtes attaché à l'emploi...
– P. Martinez: Plus que vous! On ne licencie personne, nous!
capture
– F. Le Saché : On a créé plus d'un million d'emplois nets! Vous contestez les statistiques de l'INSEE? Libre à vous!
– P. Martinez : Je conteste la qualité de l'emploi! Il y a beaucoup de précaires et d'intermédiaires!
– F. Le Saché : Laissez-moi aller au bout.
– P. Martinez: Mais vous m'interpellez!
– F. Le Saché : 84% des emplois en France sont des CDI. Il y a aussi une réalité... Maintenant, je crois qu'on avance plus autour d'une table que dans la Notre président a dit que le Medef serait autour de la table pour discuter et pour négocier. Il y a des choses qu'on peut faire ensemble, notamment sur certains critères de pénibilité, le travail de nuit, qu'on peut peut-être élargir. Certaines professions, les travailleurs handicapés, les carrières longues, il y a peut-être des choses à faire. On souhaite discuter et dialoguer. faite pour aller vers notre troisième sujet. Les syndicats disent que la pénibilité n'est pas assez bien prise en compte. Edouard Philippe se dit ouvert sur la question. Rémy, vous avez 29 ans, vous travaillez dans le bâtiment à Toulouse. Vous êtes couvreur zingueur. Autrement dit, vous faites des toits et vous travaillez le métal. Vous avez 29 ans aujourd'hui et vous gagnez 1.780 euros net par
– T. Sotto : "Et dans le bâtiment, on ne se plaint pas" avez-vous dit quand nous préparions l'émission.
capture