logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h10 sur France 2

capture
– Je suis devenu patron, restaurateur, employeur par passion. Etj'ai simplement envie de pouvoir continuer à faire mon métier avec mes équipes.
capture
– L. Salamé : Qu'est-ce qui vous gêne dans ce que vous entendez?
– J'entends les grévistes qui disent "à la fin du mois j'ai été moins payé doncje vais devoir faire des arbitrages"... Mais moi, dans mon entreprise, 12 salariés, je suis aussi dans la même situation. Tous les ans, je trouve que c'est légitime de partager les bénéfices avec mes salariés donc j'ai donné des primes. Cette année, mon comptable a dit qu'il ne fallait pas donner de primes. Malgré toutj'ai donné 350 euros à chacun de mes salariés la veille de J'avais fait des promesses d'augmentations de salaires, je leur ai déjà dit que je ne pourrai pas tenir ces promesses.
Et je travaille avec des petits producteurs... Des paysans, des vignerons, malheureusement je ne leur achète plus grand-chose... On est dans une situation qui est intenable. On veut juste pouvoir continuer à travailler. On a un sentiment d'inéquité et on aimerait que tout le monde soit traité pareil. Quand on parle de démocratie, de représentativité du président Macron ou pas, je n'en sais rien. Mais je sais qu'il y avait aujourd'hui 30% de grévistes à la SNCF, donc 70% ne l'étaient pas. Quand il y a 10% de grévistes à la RATP qui bloquent 100% des rames, il y a une équation mathématique que je ne m'explique pas...
capture