logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h10 sur France 2

capture
–  L. Pietraszewski : Le système actuel, comment est-ce qu'il fonctionne?
– P. Martinez : Ça fait 2 ans et demi que vous êtes au pouvoir, faites-le!
– L. Pietraszewski : Nous avons une moyenne aujourd'hui d'écart salarial de 20%. Et nous avons un écart de retraites de 42%! C'est le système actuel!
capture
– L. Escure : Ily a un grand absent dans le débat... On est soit dans une étatisation soit dans une capitalisation. Donc il faut un équilibre, c'est important. Mais il n'y a pas que les salariés qui payent. Il y a la responsabilité des employeurs. les employeurs publics. Je pense notamment à ceux des collectivités territoriales qui vont se présenter aux municipales et qui parfois ne sont pas toujours de bons employeurs par rapport aux petits salaires de la fonction publique territoriale. C'est ça la solidarité Et je rajoute que sur cette parle du salaire des femmes, le gouvernement cherche à défendre une idée, mais d'abord c'est la responsabilité des patrons de savoir si les femmes sont aussi bien payées que les hommes. Donc il y a des lois à faire...
– F. Le Saché : On paye quand même 100 milliards sur les retraites, on en paye un tiers, les employeurs...
– L. Escure : Et nous, les deux tiers!
– F. Le Saché : Quand on a distribué la prime exceptionnelle à 5,5 millions de personnes et que cette année en France les salaires augmentent de 2,1%, on n'a pas de leçons à recevoir...
– T. Sotto : S'il vous plaît...
– J'ai effectivement le sentiment qu'on pourrait repenser le dialogue social en France, il me paraît un peu archaïque et fondé exclusivement sur le rapport de forces. J'entends souvent moquer Donald Trump dans sa capacité à gérer les relations internationales.
Pourtant, quand je vous entends, j'ai l'impression d'avoir affaire à des gens qui sont exclusivement dans le rapport de forces. ne suis même pas un petit patron... Il y a 5 ans, j'ai décidé d'acheter un restaurant. Alors de fait, je suis devenu employeur, patron. Mais je ne suis pas patron parce que j'ai des parents qui étaient patrons, je ne suis pas devenu patron par cupidité, je gagne quatre fois moins que ce que je gagnais quand j'étais associé dans un cabinet de conseil...
capture