logo Le moteur de recherche de la télé

Le 20h le mag


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h35 sur TF1

capture
–  Au lieu de travailler pour gagner de l'argent pour s'acheter à manger, on travaille pour se faire à manger directement.
– Pour des Américains, ce qu'on fait là n'a rien d'extraordinaire. Vous savez, on envoie du gros blues rock et on est paysans. "Of course!"
– Une histoire qu'eux-mêmes n'envisageaient pas. Quand ils se sont rencontrés étudiants, Matthieu voulait être pilote de ligne et Laurent instituteur.
– On était les 2 au fond de la classe qui faisaient de la musique. On a naturellement monté un groupe. On faisait le mur et on allait jouer dans les bars de Mont-de-Marsan.
– On se faisait engueuler par les profs, parce que le lendemain, on n'était pas frais.
capture
– Leur groupe s'appelle The Inspector Cluzo. Le succès les emmène en Asie, aux Etats-Unis, loin, très loin de leur culture.
– Aux Etats-Unis, ils ne se rappellent même pas ce qu'est un poulet. Pourtant, c'est ce que leurs grands-parents faisaient. Ils faisaient leur maïs et leur poulet.
– Là, leur musique prend son sens. Elle doit sauver la ferme.
– En revenant, on s'est dit: "Si on n'apprend pas comme les anciens ont appris de leurs anciens, ça va se perdre."
– Partir pour se dire qu'il fallait rester et apprendre auprès des voisins.
– Je suis très content de les aider. Ils font revivre la ferme de mon enfance avec les oies. D'habitude, on dit que quand on est très fort, il faut partir. Moi, je suis très content de m'apercevoir qu'il y a des gens intelligents qui peuvent aussi rester sur la région.
– Une carrière internationale enracinée dans un village. Ils n'ont jamais signé avec une maison de disques et partent en tournée à
– On fait un peu tache sur les festivals parce que maintenant, la plupart des groupes se louent des gros tour bus. Nous, on est du genre un sou, c'est un sou. On est fermiers. Une patate, c'est une patate.
– Et à chacun de leurs mille concerts, aux 4 coins du monde, la Gascogne les accompagne. C'est le geste rituel des courses landaises. Leur histoire, leurs messages en anglais, comme un impact, parlent au monde entier.
– Ça bouscule, ce n'est pas consensuel, c'est fort. Ça doit interroger. On vous aime. Merci de votre soutien depuis 10 ans
capture