logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

capture
–  C'est une conciliation dont je ne sous-estime pas la complexité et la difficulté, mais la nécessite sécuritaire ne justifie pas dans une démocratie de maintenir des pratiques dangereuses pour les citoyens.
– En 2007, la France a déjà été condamnée par la Cour européenne des Droits de l'homme après la mort d'un homme, interpellé suite à un plaquage ventral. Mais 13 ans après, la technique est toujours enseignée dans les écoles.
– Gilles Bouleau : Les Français vont-ils, comme la plupart de leurs voisins européens, se soigner davantage avec des médicaments génériques? Le gouvernement veut les inciter à le faire. Depuis le 1erjanvier, si vous tenez absolument à acheter le médicament original, vous devrez payen
– Depuis le 1erjanvier, ces pharmaciennes informent les clients qui refusent un médicament générique sans raison médicale. Ils devront payer plus cher. Exemple avec un traitement couramment prescrit.
capture
– Vous avez un médicament, l'original, pour l'estomac, au prix de 6,75E. Si vous décidez de prendre l'original, je ne peux pas vous faire le tiers payant. Vous allez payer l'intégralité et vous faire rembourser sur la base du prix du générique.
– Soit 1,54E qui ne vous seront pas remboursés.
– Je n'ai pas l'impression que les médicaments génériques font le même effet.
– Il faut bien faire des économies. Il n'y a pas de raison de ne pas les rembourser.
– Seuls 3 exceptions médicales pourront bénéficier de la mention "non substituable": un patient stabilisé avec le médicament non générique, une intolérance à un composant du générique et les traitements pour les moins de 6 ans. Une liste trop restreinte, pour ce collectif de patients.
– Ça change de nom, les boîtes changent de couleur. Ce n'est pas le même laboratoire. On ne s'y retrouve pas. Ça perturbe beaucoup les personnes âgées.
– Pour ce médecin, en revanche, les règles sont désormais plus claires.
– Il n'y a plus de discussions avec le patient qui dit: "Faites un effort, mettez-moi ça." Là, la question ne se pose plus.
capture