logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h00 sur TF1

– Le calme est aujourd'hui revenu dans le centre commercial, mais beaucoup de clients gardent cette scène à l'esprit.
– Même si je n'en avais pas besoin, je l'aurais acheté. 2 ou 3, pour toute ma famille. Les meilleures soldes de l'année.
– Normalement, la loi prévoit qu'en cas de litige, c'est le prix le plus avantageux pour le client qui doit être retenu. Mais à ce grand principe, quelques exceptions peuvent être opposées.
– On a une différence énorme entre le prix affiché et la valeur du produit. Lorsque le prix affiché est dérisoire par rapport au prix du produit, le juge a pensé que le consommateur ne pouvait pas faire valoir ce principe.
– Hier, le bug d'affichage a concerné 640 produits dans 10 magasins de l'enseigne un peu partout en France.
– Gilles Bouleau : L'enquête n'est pas encore terminée, mais la mort dimanche d'un livreur à scooter, interpellé par des policiers, a mis en lumière une méthode d'immobilisation qui suscite la controverse. Les policiers ont utilisé le plaquage ventral. En quoi consiste exactement cette procédure? Est-elle légale? Est-elle dangereuse?
– Thierry Launois a été formateur dans la police pendant 15 ans. Le plaquage ventral, appelé aussi maintien au sol, il l'a enseigné à des dizaines de policiers.
– Si je m'installe carrément sur sa cage thoracique, c'est beaucoup plus dur pour lui de respirer. Je m'arrange plutôt pour contrôler ses cervicales. Ne bougez plus, monsieur. Mon collègue va s'emparer de la main droite, va mettre la 1re menotte. Et la 2e main va être mise rapidement en otage.
– Pour lui, ce n'est pas la technique d'interpellation elle-même qui pose problème, mais son application.
– Les difficultés que les collègues rencontrent sur le terrain, c'est le manque de formation criant dans la police nationale. Il n'y a plus du tout de formation.
– Le plaquage ventral a été interdit à New York et Los Angeles, en Belgique et en Suisse. Risque trop élevé d'asphyxie. Aujourd'hui, des associations demandent son interdiction en France, tout en comprenant la difficulté de trouver une autre technique pour interpeller une personne agitée.