logo Le moteur de recherche de la télé

Amour, gloire et beauté


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 9h35 sur France 2

– Dans ce cas, n'y croyez pas. Et sortez d'ici. Otez-vous ça de l'esprit.
– Vous croyez Je ne vous laisserai pas dépouiller BiIl de ses droits de père.
– Votre soeur est disposée à ce que Spencer continue de voir son fils. Ce qui ressort de ça, c'est que Ridge déteste BiIl au point de verser un pot de vin à un juge pour le faire tomber.
– Il n'y a eu aucun pot de vin.
– Que s'est-il passé alors ? Dites-moi. Admettez enfin ce que vous avez fait.
– Ridge est venu me voir avant l'audience pour s'assurer de la décision que je prendrai. Il m'a demandé de faire en sorte que votre soeur gagne.
– J'avais une chance de gagner. De grandes chances, même. Mais je pense que je devrais faire appel car la décision du juge est insensée.
– Vous aurez plus d'arguments, vous pensez ? Katie a donné sa version, vous la vôtre et le juge a statué. Faire appel serait inutile.
– J'essaie vraiment de me contrôler, mais peut-être que je devrais avoir moins de scrupules.
– Vous avez pourtant poussé Brooke à témoigner contre sa soeur.
– Je ne l'ai obligée à rien. C'était juste une formalité. Elle a dit la vérité. Ça lui faisait plaisir de le faire.
– De s'opposer à sa soeur ?
– Elle s'est "opposée" à sa soeur, mais dans l'intérêt de Will. Elle sait l'importance qu'il ait un père.
– Sauf que vous n'avez pas été là. Mais il y a Thorne, aujourd'hui.
– Quelle magnifique perspective. C'est vrai que Thorne a été un excellent père avec sa fille. Qu'il élève mon fils me rassure.
– C'est donc ça, cette absence de scrupules. Vous voulez remuer un passé douloureux et faire passer Thorne pour le méchant de l'histoire ? Vous aurez l'air encore plus pathétique. Le juge ne sera pas dupe.
– Vous n'avez aucune certitude.
– Au contraire. Le juge sait ce que vous avez fait à ma fille. Et il en sait assez pour confier la garde à Katie. C'est votre faute. Vous avez fait tant de mal à tant de gens. C'est évident, votre fils doit rester loin de vous.
– Evident pour qui? Pour vous. Mais il ne s'agit pas de vous, là. Cette affaire ne vous concerne pas. Il n'y a rien que vous pourrez faire pour m'empêcher de faire appel.