logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 2h10 sur TF1

– Je me doute, mais là, il y a du taf.
– Tu sais, on a failli vendre le mas. Le taf, ça nous fait pas peur.
– Magnifique. Bon courage, hein. Il va en falloir. Et si jamais il y a un souci avec les matériaux, je vous appelle. Mais ça devrait aller. Musique triste Sanglots
– Je suis désolé, Flore... L'enquête est en cours, on peut pas le toucher.
– Vous avez ouvert une enquête ?
– En cas de décès sur la voie publique, c'est la procédure.
– Vous allez l'autopsier ?
– Faut qu'on soit sûrs de la cause du décès.
– Vous pouvez pas nous épargner ça ?
– Excusez-moi... Haut-le-coeur
– Ça va aller, ouais.
– Ecoute". Le commandant Constant m'a parlé sur le port. On peut en discuter ?
– Je pense pas qu'Arnaud soit impliqué.
– T'as dit qu'il avait signé les bordereaux de déchargement.
– Il vérifiait pas lui-même les contenus. Il a rien à voir là-dedans.
– Donc il a pas payé la fille qui t'accuse de viol ?
– J'ai dit ça, mais c'était n'importe quoi.
– Ecoute, Bart... La situation est compliquée, mais si Arnaud avait des choses à se reprocher, faut le dire.
– J'ai rien à reprocher à Arnaud. Je l'ai accusé juste pour le faire chier.
– Qu'est-ce que tu veux, Yvan ?
– Vous croyez vraiment que vous pouvez vous en sortir ?
– Oui.
– Regardez autour de vous. Ce mas est une ruine. Jamais vous le remettrez en état.
– En 1 semaine. Tu viens de croiser notre entrepreneur.
– Même si vous relancez la production, vous déposerez vite le bilan.
– Je veux bien voir ça, moi.
– C'est tout vu. Vous croulez sous les dettes, vous allez vous enfoncer... Et je vais adorer assister à ça.
– On est ravis pour toi.
– Et quand vous serez au fond du trou, je rachèterai ce taudis pour une bouchée de pain. si j'ai l'occasion de vous faire un coup bas, je m'en priverai pas. Histoire d'accélérer le processus.
– Hé, franchement... c'était chouette, hein. Le cerf-volant, c'était risqué, Elle aurait pu se foutre de ma gueule... D'ailleurs, elle l'a fait, mais on s'est bien marrés. Ouais, on a parlé un petit peu. C'était pas gagné, William lui a dit pour la drogue, mais j'ai assumé.
– Tu lui as parlé de ça ?