logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 2h10 sur TF1

– C'est possible. Un testament qui pourrait nous ajouter un légataire. Il faudrait alors partager la succession avec ce nouveau légataire. J'en sais rien. Mais bon, voilà.
– C'est un scénario envisageable.
– Bernard et ses conseillers ne s'y attendaient pas.
– Je suis pas inquiète.
– Avec un contre-testament, leur fortune tombée du ciel pourrait bien leur échapper.
– Allez, c'est parti.
– Seuls le maire et ses plus proches collaborateurs peuvent accéder à la salle des coffres. Et l'attente semble bien longue.
– On imagine tout. On espère une bonne surprise pour la commune. C'est pas évident, on parle dans le flou. On sait pas. Voilà. On patiente. 45 minutes.
– Un quart d'heure plus tard...
– Vous me rejoignez à l'étude ?
– Oui, dans un quart d'heure.
– Alors, Bernard ?
– Eh ben écoute... C'est tout ce qu'il y avait. Il y a des montres en or.
– Des pièces d'or, des dollars américains.
– Mais surtout, pas de contre-testament. Bernard et son équipe sont soulagés. C'est le moment d'estimer la valeur des bijoux du coffre-fort.
– Le commissaire priseur a chiffré le tout pour 4 440 euros.
– "Twenty dollars", 1899. On a la chance d'être des découvreurs de trésors. Pour moi, c'est des objets en or, c'est sûr. J'ai l'impression de toucher un petit peu à sa vie. Voilà, on ferme la boîte. Il y avait un petit élastique.
– Mme Daignas est un peu plus présente.
– Oui, c'est vrai.
– Maintenant, c'est à vous de faire de belles choses avec tout ça.
– On va essayer.
– Le mystérieux testament de Mme Daignas a enfin livré tous ses secrets. Reste désormais à Bernard Gilot la lourde responsabilité de gérer cet incroyable héritage.
– Super, on n'a pas fait le voyage pour rien.
– C'était une belle journée. Regarde ça.
– C'est magnifique.
– Je comprends que Mme Daignas a voulu finir ses jours à La Baule.
– Oui. Il y a plus mauvais endroit.
– Vouloir revenir sur la terre de ses ancêtres, c'est pas mal non plus. Belle histoire. Elle a sûrement eu une belle vie, cette femme. Heureuse. Chapeau.
– L'équipe municipale est enthousiaste. Personne n'imagine alors qu'un tel héritage pourrait semer la zizanie dans leur commune.