logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
–  C'est une mobilisation générale. On est seuls, on n'est pas assez forts parce qu'on ne fait pas de bruit, ça ne se voit pas.
– Ce sont des luttes communes? Elle est là pour le blocage de la fac, je suis là sur le blocage des
– Vous souhaitez une grève générale?
– Depuis le 5 décembre on appelle à la grève générale. Si tout le monde s'y met, en trois jours, je pense qu'il va plier.
capture
– C'est l'heure où vous rentrez chez vous...
– J'espère que mes enfants sont là. faites? Vous êtes gréviste, il n'y a pas de revenus...
– Pour l'instant, on se débrouille comme on peut, il y a la famille.
– Mais vous pensez que ça vaut le coup de faire ces sacrifices? C'est comme une flamme qui brûle à l'intérieur de nous, on ne se pose même pas la question.
– Et ce soir, qu'est-ce que vous ferez?
– Je retournerai au dépôt, au piquet de grève, avec le sourire et plein d'espoirs.
– L. Salamé : Vous nous aviez confié, en préparant l'émission, qu'au fond, votre premier problème avec cette réforme des retraites, c'est la manière dont s'exprime le gouvernement. Les ministres ici présents, les mots qu'ils emploient...
– Effectivement. Pour moi c'est une réforme qui est incompréhensible, qui est trop floue. Entre choisir ce que je ne comprends pas et ce qui existe, je préfère garder ce qui existe. C'est flou, la nouvelle réforme, et aussi, quand vous nous dites des chiffres, "en 2025, votre régime va être déficitaire"...
A mon niveau, je n'arrive pas à comprendre. Pour moi, la France, c'est un pays riche. En fait, pour moi, il n'y a pas de crédibilité, de données, il n'y a pas de stimulateur par exemple... Qui aujourd'hui peut dire combien il aura de retraite avec la nouvelle réforme? Alors qu'actuellement, c'est un peu plus clair quand même, c'est les 25 meilleures années, et pour certains régimes, les 6 derniers mois. Dans 20 ans, ma paye n'aura pas tellement augmenté, donc même si je me base sur mon salaire actuel, ça me convient. En revanche, la nouvelle réforme, un point... Je ne saurais même pas l'expliquer, ça ne me va pas. Quand on discute avec les citoyens, beaucoup nous disent "je ne comprends pas de toute façon".
capture