logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Là, nous prenons nos responsabilités pour les prochaines années, les prochaines décennies. Il est important d'assurer un système pérenne. Et c'est un système d'égalité, un système qui dans le futur permettre plus de simplicité, parce qu'on aura une vision de l'avenir plus claire.
pour chaque Français. C'est quand même extrêmement important et simple je crois comme PFincipe_ Alors bien sûr c'est difficile de partir de la complexité actuelle pour aller vers ce système futur, mais c'est la France qui doit Qagnen Le fait qu'on ait un système social qui puisse durer...
capture
– L. Salamé : Mais comment vous expliquez du coup que ce ne soit pas perçu par les Français? Que cette réforme que vous avez proposée il y a plusieurs mois, si l'on regarde les sondages il y a trois ou quatre mois, les Français étaient majoritairement pour un régime universel par points, et aujourd'hui qu'on entre dans le détail, ils sont majoritairement contre... Alors qu'est-ce que vous avez raté?
– J.-M. Blanquer : C'est parce qu'on doit résoudre deux problèmes à la fois. Il y en a un qui veut aller vers un système plus égalitaire, c'est l'universalité, et c'est cela que les Français approuvent en majorité, mais il y a aussi une deuxième chose, dont on ne peut pas s'exonérer, c'est qu'on doit garantir l'équilibre à moyen terme et à long terme. C'est normal, tous les pays sont confrontés à la même chose: comme on vit plus vieux, il faut travailler un peu plus longtemps.
Et pourquoi la France aurait une situation différente des autres Nous réussissons avec notre système aujourd'hui à maintenir l'âge légal Mais nous définissons un âge pivot à 64 ans, qui est une référence. Et même cette référence est inférieure à ce que connaissent la plupart des autres pays. Ce deuxième point est un point de vérité et de responsabilité, il est plus dur à accepter.
capture