logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
– Et je travaille avec des petits producteurs... Des paysans, des vignerons, malheureusement je ne leur achète plus grand-chose... On est dans une situation qui est intenable. On veut juste pouvoir continuer à travailler. On a un sentiment d'inéquité et on aimerait que tout le monde soit traité pareil. Quand on parle de démocratie, de représentativité du président Macron ou pas, je n'en sais rien. Mais je sais qu'il y avait aujourd'hui 30% de grévistes à la SNCF, donc 70% ne l'étaient pas. Quand il y a 10% de grévistes à la RATP qui bloquent 100% des rames, il y a une équation mathématique que je ne m'explique pas...
– L. Salamé : Qu'est-ce que ça vous inspire?
capture
– J'entends très bien la souffrance de tout le monde. J'espère que tout le monde entend la mienne. Nous, on demande le retrait. Quand je dis "nous", c'est la base, le peuple. Il y a la CGT, l'UNSA, le Medef, tout le monde. Mais dans la rue, en tête, il y a un cortège qui est énorme, où on se mélange tous. On a un seul mot d'ordre. Et tout à l'heure je l'ai dit: "le projet n'est pas fini". Donc s'il n'est pas fini, il vaut mieux le retirer et travailler encore. Là vous nous avez proposé quelque chose, vous avez commencé le 5 décembre, on est au 36e jour, ce n'estjuste plus possible. Et même dans ce qu'ils disent, ils se contredisent! "On va faire des spécificités"... Non, je ne vais pas signer un contrat et après vous me rajoutez des étoiles...
– J.-M. Blanquer: Premièrement, le projet, vous le savez, a été préparé depuis 2 ans avec beaucoup de dialogue social. Il y a eu du travail avec les syndicats, tous les syndicats n'ont pas la même position. On ne peut pas dire qu'il y a une vision commune de la part des syndicats. Il est normal qu'il y ait du temps de dialogue. Il y a eu ce dialogue, les grands principes sont sur la table, ils sont posés par le gouvernement.
– Je parle de la base, pas des syndicats...
– J.-M. Blanquer: Mais Madame, vous ne représentez pas toute la France à vous toute seule quand même... Le gouvernement a une majorité élue par les Français...
capture