logo Le moteur de recherche de la télé

Comment sortir de l'impasse ?

Vous avez la parole


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h05 sur France 2

capture
–  Le principe d'une grève c'est de bloquer, certainement on peut questionner la capacité de quelques-uns à bloquer tout le
– Et le fait que les grévistes disent qu'ils se battent pour d'autres...
– Si on arrivait à les croire, ce serait merveilleux. Quand on a une première table qui vient d'arriver...
– Là c'est votre coup de feu?
– C'est un pétard mouillé, aujourd'hui! Normalement, ily a 15 ou 20 bons qui sont ici. Là, ily en a un.
– Ça vous étonne qu'il y ait si peu de monde en ce moment?
– C'est partout pareil.
capture
– En temps de grève, les gens ne vont plus au restaurant?
– On y va moins. Comme pour chaque rendez-vous on a une demi-heure de marche pour aller au rendez-vous d'après, on économise sur le temps du déjeuner.
– C'est le fameux aligot...
– Oui Monsieur, spécialité de la maison. C'est un plat convivial.
– Il y a de la pénibilité dans le métier de cuisinier, la chaleur, les horaires...
– Oui, mes jambes sont très abîmées. On est dans un métier où on est debout toute la journée.
– Et ce projet de réforme pour vous est compatible avec la pénibilité de votre métier?
– Pas trop.
– Moi je suis favorable à ce que l'on prenne en compte la pénibilité de tous les métiers, mais la pénibilité réelle des métiers.
– Vous vous voyez être chef cuisinier à 64 ans?
– Franchement? Pour l'instant, je préfère ne pas y penser, mais je ne me vois pas à 64 ans à courir derrière les fourneaux...
– J'ai l'impression que vous êtes contre la grève parce qu'elle vous paralyse mais aussi contre la réforme car elle vous concerne... vont payer pour les autres, c'est logique. Je suis pour l'égalité.
– Tout le monde la même chose? Si c'est 64 ans pour tout le monde, vous serez d'accord?
capture