logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

capture
– Pour certains, il ne faut pas voter. Si vous votez, vous compromettez la pureté de votre foi.
– Pierre Cohen : Cet islamisme a des cibles stratégiques: piscines, gymnases, écoles... du clientélisme communautaire de certains élus. Il y a eu beaucoup de compromissions. Certains exemples ont été documentés, notamment Aubervilliers.
capture
– Bettina Rougier : Pardon de m'exprimer de façon peu académique, mais c'est compromettre la République pour un plat de lentilles électorales. Ce sont des petites compromissions qui font que le réseau religieux conservateur salafiste devient une partie du système électoral. Ça peut se traduire par des horaires de piscine, d'agrandissement de mosquée, des facilitations pour une école confessionnelle hors contrat...
– A.-E.Lemoine: Des horaires de piscine qui permettent de séparer les hommes et les femmes.
– Bettina Rougier : "Vous m'amenez les 400 voix qui vont me permettre l'élection et l'un de vos militants les plus activistes va devenir responsable de la jeunesse et des sports." La mosquée devient le Pôle emploi Les individus qui vivent dans les quartiers comprennent qu'il faut qu'ils rentrent dans la socialisation de ce réseau religieux pour obtenir des ressources publiques. Ily a une omerta, en silence. Plusieurs personnes m'ont dit: "Je vais vous dire ce qui se passe dans des municipalités de gauche comme de droite." Au dernier moment, elles m'ont dit qu'elles ne pouvaient pas parler car elles avaient trop peur. Il y a le salafisme littéraliste qui refuse la moindre interaction avec la société française. Il y a un salafo-frérisme. Ils sont dans une logique de conquête institutionnelle et sociale.
– Pierre Cohen : Ce débat a resurgi ily a peu sur la question des listes communautaires aux prochaines municipales.
capture