logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

capture
–  B.Rougier: Il faut mettre les présidents d'associations qui gèrent ces mosquées devant leurs responsabilités.
– A.-E.Lemoine: Ça concerne combien de mosquées?
capture
– Bettina Rougier : Je ne peux pas le dire. C'est principalement qualitatif. On s'est appuyés sur l'analyse d'écosystèmes dans plusieurs communes, à Toulouse, à Molenbeek, notamment. On s'est intéressés aux courants transnationaux, aux foyers idéologiques, à la prison, aux modes de passage d'un conservatisme salafiste vers le terrorisme, à un imaginaire. Ce phénomène ne peut pas se comprendre exclusivement française. Il faut comprendre la production idéologique. Il y a aussi les effets des interactions entre les 2 rives.
– Pierre Cohen : Ily a beaucoup d'exemples français, des villes qui recèlent des enclaves, selon vos termes. Il y a partout cette prise de contrôle par un islam littéraliste et rigoriste d'inspiration salafiste en rupture avec la société française, devenu la norme aux yeux d'un nombre croissant de musulmans. Vous n'avez pas voulu répondre sur le nombre de mosquées, mais un nombre croissant de musulmans?
– Bettina Rougier : Selon moi, c'est une minorité active qui ne représente pas les musulmans en France. Ily a des résistances à ces discours, des gens qui ne vont pas dans les mosquées. Cette minorité tend à prendre le pouvoir sur l'expression de l'islam, comme s'il ne pouvait pas y en avoir d'autres. Ily a une contribution très remarquable dans le livre sur les librairies islamiques. Un jeune musulman qui s'interroge sur sa foi...
– A.-E.Lemoine: Il n'a pas le choix.
capture