logo Le moteur de recherche de la télé

Ce traumatisme que leur mémoire avait enfoui...

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Mon père arrivait et me donnait des coups, des coups terribles qui me faisaient tomber. Je perdais presque conscience. Là venaient les abus sexuels.
– F. Bollaert: Vous avez porté plainte?
– Elodie: C'est grâce à des professeurs au collège...
capture
– Félix Bollaert : Ils ont vu que vous alliez mal?
– Elodie: Des profs de sciences. J'étais en 4e. L'une des deux a repéré des signaux. Quand on abordait la sexualité, je paniquais, je sortais de la classe, je ne voulais pas entendre parler de ça, je fuyais, je n'avais pas les mots. Je suis passée en 3e. Mes 2 profs de bio se sont parlé. L'une a dit à l'autre que cette élève qui arrivait dans sa classe était fragile et qu'il fallait la surveiller. Elle venait vers moi. Elle me voyait dépérir. J'étais dans un état... Elle a signalé les choses à l'infirmière, qui l'a dit au médecin scolaire. J'ai été reçue par le médecin scolaire. Il m'a posé des questions. Je lui ai répondu avec le moins de mots possible, mais juste assez pour que tout se déclenche. Elle a appelé les services de police.
– Félix Bollaert : Et vous avez porté plainte?
– Elodie: Oui. Quand j'ai déposé ma parole, je n'avais aucun mot pour exprimer ce que j'avais vécu. Sur les abus sexuels, je n'étais pas capable de mettre un seul mot. Des expertises ont fait état de violences physiques. J'ai été placée. Je n'ai pas été du tout protégée. Le lendemain, ma plainte a été classée sans suite, faute de preuves. J'étais au bout de ma vie. J'ai été placée 2 ans. Je souffrais terriblement. J'étais dans un état pas possible. Je me mettais en danger. Je fuguais. Je séchais les cours. Ma première 2de, ce n'est pas faute d'intelligence... J'ai redoublé parce que je souffrais tellement que je n'étais pas capable d'aller en cours.
– Félix Bollaert : Vous avez porté plainte une 2e fois, à 18 ans. Là, ily a eu un procès.
– Elodie: La plainte classée sans suite et cette plainte ont été jointes. La procédure a commencé.
capture