logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

capture
– Les gens n'en avaient pas complètement conscience. Avec tous les gens qui sont venus vers moi dans tous les pays où je suis allée pour promouvoir le livre, je vois que les choses sont très différentes. C'est assez universel de battre ses enfants, malheureusement.
capture
– M.Carrère d'Encausse: Votre mère est toujours restée silencieuse face à ces viols. Elle s'est toujours rangée du côté de votre père. Vous lui avez pardonné?
– Eve Ensler : Ma mère appartenait à cette génération. Mon père était le "PDG". Elle n'avait pas d'argent. Elle venait d'une famille pauvre. Elle avait 3 enfants. Pendant longtemps, j'en ai voulu à ma mère etje n'ai pas compris pourquoi elle ne m'avait pas protégée, pourquoi elle n'était pas partie ou n'avait pas dit à mon père d'arrêter. Plus tard, j'ai eu une confrontation avec ma mère et nous avons fait la paix. qu'elle m'avait sacrifiée.
C'était quelque chose de très troublant, de terrible, mais j'ai pu comprendre. Ce qu'elle m'a dit, d'une certaine manière, ailleurs et qu'elle avait gardé son confort. C'est choquant, mais pour des hommes et des femmes dans ce type de situation, Ma mère a regardé son âme et elle a fait, d'une certaine manière, ce que je voulais. Elle s'est demandé pourquoi elle avait fait ça. Elle l'a écrit dé manière détaillée. Je sais que c'était très sincère. Avant qu'elle ne meure, nous avons fait la paix et c'était très important. J'en suis heureuse.
capture