logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 7h10 sur France 2

–  Notre grosse différenciation, ce sont les solutions de transport. Par exemple, on peut transporter une grosse machine de muscu qui va peser plus de 500 kg. Le transporteur va venir chercher la machine chez le vendeur et va la transporter pour la livrer chez l'acheteur.
– Laura Tenoudji : Quels sont vos objectifs à moyen terme?
– Déjà, se faire connaître et se déployer partout en France. A terme, aller vers l'international.
– Laurent Bignolas : C'est magnifique, comme votre T-shirt.
– Laura Tenoudji : C'est un T-shirt dont les bénéfices sont reversés à une association. On rappelle le principe. Cette association vient en aide aux femmes victimes de violences.
– Laurent Bignolas : Merci. On passe à la météo. De la pluie nous attend.
– Nathalie Rihouet : Oui. On aura un fort coup de vent. Ça faisait longtemps. C'était très calme depuis un certain temps. Les pluies envahissent le Nord. Pour l'instant, elles sont faibles. Ailleurs, on est entre nuages et éclaircies. De petites entrées maritimes dans le golfe du Lion. Les pluies vont se renforcer entre le Cotentin et les Pays de la Loire. C'est le grand écart entre l'Est et l'ouest au niveau des températures. Cet après-midi, on est largement au-dessus des normales.
– Laurent Bignolas : C'est noté. Merci. Nouveau journal dans 5 minutes.
– Laurent Bignolas : Tout de suite, un nouveau journal.
– K.Baste-Régis: Bonjour et merci d'être avec nous. Pour la 4e fois depuis le début de la grève contre la réforme des retraites, les syndicats se mobilisent aujourd'hui. Journée d'action nationale pour tenter de faire plier le gouvernement. L'ampleur de la mobilisation sera scrutée.
– Objectif des syndicats aujourd'hui: faire aussi bien voire mieux que le 5 décembre, où plus de 800 000 personnes avaient manifesté contre le projet de réforme des retraites. Les organisations syndicales comptent faire pression sur le gouvernement avant les nouvelles concertations prévues demain. Mais après 36 jours de blocages et des semaines de tractations houleuses, l'esquisse d'un compromis entre l'exécutif et la CFDT semble encore loin. Les syndicats campent sur leurs positions pour l'âge pivot, même si le gouvernement serait prêt à dissocier ce dossier et le traiter lors d'une conférence de financement.