logo Le moteur de recherche de la télé

Family business : pour le meilleur et pour le pire !

Ça commence aujourd'hui


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 1h15 sur France 2

– Antonio: Je l'ai eu. J'ai fini mes études d'électrotechnique.
– Félix Bollaert : Donc rien à voir.
– Antonio: J'ai fini en juin et en juillet, je suis venu donner un coup de main à mon père. Mais le relationnel, le sourire aux clients, ce n'est pas trop...
– Félix Bollaert : Pourquoi?
– Antonio: Ce n'est pas trop mon dada.
– Félix Bollaert : Ce n'était pas votre truc. En octobre, mon oncle est parti en Italie pour faire un stage en pâtisserie. J'ai proposé à mon père de le remplacer. Ça fait 7 ans que je suis là.
– Félix Bollaert : Ça s'est passé comment, ce 1er été, entre vous? C'est compliqué d'être en cuisine avec son père et avec son fils.
– Bruno: C'était un peu tendu. Quand on arrive dans un nouveau job, dans un élément où on ne maîtrise pas les préparations... Il faut tout apprendre. Quand on est en plein été, en plein rush, on n'a pas le temps d'expliquer. On ne peut pas se permettre d'expliquer tous les jours. Comme Antonio est un lève-tôt... Il a encore du mal à assimiler le fait de se lever tôt le matin.
– Félix Bollaert : Il y a taquinerie, là.
– Bruno: Mais ce n'est pas méchant.
– Félix Bollaert : C'était compliqué de se lever tôt?
– Antonio: Mon père se lève pour aller faire les courses à 6h. Moi, j'ai horreur de me lever à 6h En plus, il parle beaucoup, avec tout le monde. Moi, j'attends, avec mon Caddie. Quand il me demande, la plupart du temps, je dis non.
– Félix Bollaert : Quel lien s'est créé, ce fameux été, entre vous? Les choses ont un peu changé?
– Antonio: Le 1er été, c'était tendu. Au fil du temps, comme on dit, on doit mettre de l'eau dans son vin...
– Félix Bollaert : Mais à la fin du stage, quand vous l'avez remplacé, la question s'est posée de rester ou de partir.
– Antonio: Je suis parti. Ma mère avait un restaurant aussi. J'ai fait 4 jours là-bas et je suis revenu chez mon père.
– Bruno: 4 jours, quand même!
– Félix Bollaert : Pourquoi vous êtes revenu?
– Antonio: Ce n'était pas la même ambiance.
– Félix Bollaert : Qu'est-ce que vous aimez dans cette ambiance? Essayez de me la décrire.
– Antonio: La famille, le partage.
– Bruno: Les taquineries. On vit entre cousins.