logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 0h25 sur France 5

– Comment faire en sorte qu'un amour soit confiant? Il ne faut pas que les "non" l'emportent sur les "oui".
– A.-E.Lemoine: On ne se fantasme pas en hache.
– Erik Orsenna : Oui. Il faut fumer les livres?
– Pierre Lescure : Le narrateur s'adresse à une magistrate qui va prononcer le divorce du narrateur d'avec sa femme. Je ne divulgue rien. C'est annoncé dès le début, même si ça ne va pas être aussi simple. Cette magistrate existe vraiment? On a parlé d'un drame précédemment. Les questions de justice m'interpellent beaucoup. J'ai été longtemps magistrat. Cette question de proportionnalité, c'est vraiment la structure d'une société. De plus en plus, on voit une justice et une police dans une sorte d'automaticité.undefined
Le temps est limité. Il faut des rendements. Le consentement mutuel est automatisé, maintenant. Il n'y a pas ce passage devant le juge. Ça prenait un peu de temps, mais il demandait: "Vous voulez vraiment?" On protège les plus faibles. Là, il suffit de cocher. Cette dame magnifique nous voit, avec sa greffière exceptionnelle. Elle dit: "On ne comprend pas. C'est vrai qu'ily a de la douleur, mais ce n'est pas pour ça qu'il n'y a pas d'amour." Elle sort de sa réserve. L'humanité, c'est sortir Ce n'est pas un automatisme. Il s'agit d'éviter les gâchis, pas de démarier. Si elle n'avait pas été là, il n'y aurait pas eu cette invention pour nous... C'est une lettre de remerciements. Je l'ai remerciée. Elle était bouleversée. "Durant toutes ces années où j'ai été juge, 3 fois, je me suis dit quel gâchis!"