logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 0h25 sur France 5

– Le 13e a été pris. 600 exemplaires. J'ai une longue famille. Enfin, ily a eu le Goncourt. C'était fou.
– A.-E.Lemoine: Vous ne regrettez pas d'avoir tout jeté?
– Erik Orsenna : On votait pour 2 noms, pour le Renaudot. J'avais accompagné mes enfants à l'école. Ma femme me dit que F.Mitterrand appelle. Je le rappelle. Il me dit que je suis l'un des favoris, que c'est un moment important de ma vie. Toute ma vie, j'ai été 2e. On n'estjamais emmerdé quand on est 2e. Imaginez F.Mitterrand qui vous dit: "Il y a quelques avantages à être numéro 1."
– A.-E.Lemoine: Vous en avez été convaincu depuis?
– Erik Orsenna : Je ne suis numéro 1 de rien du tout. Les fêtes étaient incroyables. J'avais un copain haïtien. On a fait des trucs incroyables. On a annoncé notre mariage, des trucs déments. On a fait une tournée.
– A.-E.Lemoine: Vous êtes notre numéro 1, ce soir. Vous présidez notre table autour d'un repas imaginé et prépare par notre chef de la semaine, M.Fontanne. Vous êtes le chef étoilé du restaurant Le Prieuré. Il est dans le Gard, pas dans le Vaucluse. C'est un pigeon?
– M.Fontanne: Un pigeon façon pot-au-feu avec une purée de carottes, de céleri et de navets. Ily a aussi du chou kale. On a fait réduire le bouillon pour avoir le maximum de puissance pour relever le plat.
– A.-E.Lemoine: Vous avez écrit votre 1er roman à 8 ans. Il a fini à la corbeille. Dans vos lectures marquantes, ily a "Tintin" et le journal Elle. Vous demandez à y être abonné
– Erik Orsenna : Dans ma famille, il n'y avait que des garçons. J'aime bien les dames. J'ai demandé cet abonnement.
– A.-E.Lemoine: Les livres, les femmes... Il y a aussi l'amour, les voyages. Ça m'amène à votre dernier roman. Le titre est aussi beau que le contenu. "Briser en nous la mer gelée", quelle est l'origine de ce titre?
– Erik Orsenna : Il n'est pas de moi. C'est pour ça qu'il est beau. Il est de Kafka. "Un livre doit être la hache pour briser en nous la mer gelée." C'est ce qu'il a dit. Ça doit être un objectif dans la vie, dans l'amitié, dans l'amour. On a tous une mer gelée. Il faut essayer de la briser ou de la réchauffer.