logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 0h25 sur France 5

– Une autre image avec ce Boeing 737 d'une compagnie ukrainienne qui s'est écrasé très tôt ce matin, juste après son décollage Ily a 176 morts. Aucun survivant et aucune explication pour le moment.
– A.-E.Lemoine: A la une également, une première.
– Maxime Switek : B.Macron reprend le flambeau des pièces jaunes. Première sortie aujourd'hui à l'hôpital d'Orléans, en compagnie du parrain de l'opération, D.Deschamps. Vous l'entendrez dans une seconde. Mais d'abord, petit détour par le piquet de grève du personnel hospitalier pour accueillir la première dame. Ily avait une petite poignée de "gilets jaunes".
– Il y a déjà un petit comité d'accueil pour B.Macron.
– On est là, même si Macron ne le veut pas, on est là.
– C'est un petit comité d'accueil
– On veut lui faire comprendre les difficultés qu'on rencontre.
– On est d'accord avec le principe des pièces jaunes et on voudrait qu'elles servent aussi aux hospitaliers, à ceux qui donnent des soins.
– Quand on voit ce qui se passe au niveau des retraites, c'est indécent de venir quémander des pièces jaunes auprès des gens.
– Maxime Switek : Voilà pour le comité d'accueil et l'ambiance. B.Macron prend la parole pour rendre hommage à celle qui a porté les pièces jaunes avant elle, B.Chirac.
– Brigitte Macron : On a tous en pensée C'est 25 ans de sa vie sur cette fondation. Je serais très heureuse qu'on l'applaudisse tous. Merci, madame.
– Maxime Switek : Juste après ce discours, nos journalistes ont pu poser quelques questions à B.Macron sur son engagement pour les pièces jaunes et sur tout ce qui se passe en France aujourd'hui. On en est à 35 jours de mobilisation contre la réforme des retraites.
– Comment appréhendez-vous votre première sortie médiatique?
– J'avais un peu d'angoisse, mais ily avait Didier. D.Deschamps m'a énormément rassurée. Je tiens à rester à distance de la politique.
– On est à des mois de protestations. Comment entendez-vous ça en tant que première dame?
– J'entends et j'écoute. Mais le sujet que je trouve très difficile, c'est la violence. Dès qu'on arrive dans le sujet de la violence, je suis déconcertée.