logo Le moteur de recherche de la télé

Islande

Terres extrêmes


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h45 sur France 5

capture
– Les dénivellations sont fortes, le potentiel énergétique des rivières est important. Les torrents d'eau issus des glaciers permettent d'actionner des turbines et de produire de l'électricité. 70 % de l'électricité produite est d'origine hydroélectrique. Les 30 % restants sont d'origine géothermique. Les Islandais importent encore des carburants fossiles pour les véhicules, mais visent l'indépendance énergétique d'ici 20 ans, grâce aux carburants alternatifs. Les Islandais ont dû également innover, face aux avalanches. C'est, depuis les années 70, la première cause de mortalité liée à un événement naturel. Dans le nord-ouest, la partie la plus ancienne de l'île, les reliefs ont été creusés par des glaciers aujourd'hui disparus. Cette configuration en fjords est propice à des avalanches destructrices. Les habitants ont trouvé des dispositifs innovants, pour vivre avec cette menace.
– Je suis frappée par ces villages construits au pied des parois. La bande côtière est mince et les avalanches tombent immédiatement sur les maisons. Les pêcheurs avaient peu de choix, pour installer leurs habitations. Harpa est glaciologue. Son village est protégé par une énorme digue anti-avalanche, depuis la tragédie de 1995. On est sur une digue de déviation ?
capture
– Oui, pour dévier les avalanches qui arrivent de la montagne. La digue les détourne des habitations, pour que les avalanches se déversent dans la mer.
– Pourquoi l'avoir construite ici même ?
– En 1995, une énorme avalanche a détruit toute la partie gauche de la ville, qui est aujourd'hui la zone verte aménagée avec des habitations. 20 personnes ont été tuées dans leur maison. Suite à cela, on a décidé de créer de nouvelles méthodes de prévention, jusque-là inédites en Islande. La digue est efficace, car il est plus facile de dévier une avalanche en pleine vitesse que d'essayer de l'arrêter.
– Je viens des Alpes françaises et le paysage, dans les Alpes, n'a rien à voir avec ce qu'on a ici. Ici, on a ce magnifique paysage de fjords sculpté par les glaciers, qui ont créé cette pente très raide.
capture