logo Le moteur de recherche de la télé

Islande

Terres extrêmes


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h45 sur France 5

– Le refroidissement de la lave, ici, avait généré assez de chaleur pour chauffer la ville pendant 45 ans. Mais il a fallu 5 ans pour trouver la meilleure méthode d'exploitation, et ça a duré 10 ans. Nous avions pris notre revanche sur le volcan !
– Mon voyage à Heimaey m'a aidée à comprendre les types de danger que représente une éruption volcanique près d'habitations. Les périls sont multiples : coulées de lave, bombes volcaniques, nuages de cendres peuvent provenir d'un même volcan, au cours d'une seule éruption. Ce "lava cooling project" reste un cas d'école pour les volcanologues du monde entier: les humains ont réussi à contrer une force naturelle dévastatrice et ce combat a stimulé l'industrie géothermale islandaise.
– Depuis des siècles, l'idée est venue aux Islandais que le feu, sous leur terre, pourrait servir à quelque chose. L'eau chaude des rivières, à plus de 40 degrés, permit aux premiers colons vikings de se baigner dans des bassins fumants, ancêtres des jacuzzis. Les Islandais perpétuent cette tradition et viennent barboter, le dimanche, dans les rivières de montagnes. Lorsque la pression sous terre est forte... l'eau chaude jaillit du sol, propulsée par de la vapeur d'eau. On parle alors d'un geyser. Ici se trouve le plus célèbre d'entre eux, Geysir, qui a donné son nom à tous les geysers du monde. Un geyser fonctionne en 3 étapes. D'abord, de l'eau s'accumule dans une poche souterraine proche du magma. L'eau chauffe et se dilate, mais elle est piégée dans la poche souterraine. La pression augmente et le point d'ébullition de l'eau s'élève. Comme dans une cocotte minute, l'eau reste liquide, même à 150 degrés, à cause de la pression. La température continue d'augmenter et une bulle de vapeur se forme en bas de la poche d'eau. La vapeur propulse l'eau, qui s'évacue à la surface, et la pression dans la poche chute. L'eau à plus de 100 degrés va maintenant entrer en ébullition.
– Si l'énergie thermique des geysers n'est pas encore utilisée, l'eau chaude des nappes souterraines a trouvé de nombreuses utilisations.