logo Le moteur de recherche de la télé

Peur sur le lac


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 21h05 sur TF1

– Accompagnez-moi chez lui. Il vous ouvrira.
– Je vais chercher mon fils.
– C'est sur le chemin de l'école. S'il vous plaît.
– OK. D'accord. Suivez-moi. Parlez-moi de votre fille un peu.
– Quand elle dit qu'elle m'appelle, elle m'appelle.
– Attendez-moi là.
– Elle est là, c'est sûr. Il n'y a pas d'accès par là. Vous n'entrez pas ?
– Je ne peux rien faire sans une commission rogatoire. Votre ex-mari fait quoi ?
– Il travaille dans un laboratoire. J'ai appelé, toujours en réunion. D'habitude, on parle par texto, mais là, rien.
– Revenez si vous n'avez pas de nouvelles d'ici demain. Ça va aller, ne vous inquiétez pas. Tu me sauves la vie, Cécile. Je suis désolée.
– Je t'en prie.
– Ça va ? Un problème ?
– Il m'a mordu.
– J'ai pas fait exprès.
– Arrête, avec ça. Vous venez goûter ?
– Non, j'ai mes parents à la maison. A demain.
– Ça va, Cécile ?
– Ouais.
– Ah ! Madame Berteuil ?
– Bonjou r. La petite Lily était absente ?
– Son pèrelfa pas prévenu ? La mère s'inquiète toujours. C'est pas la 1re fois. Vous lui parlerez ?
– Ce soir.
– Et puis, couvrez-le, avec tout ce qui traîne. Brou haha
– Allez, plus haut.
– C'est bien, hein ?
– Magnifique.
– Je kiffe. T'as vu la main, comme ça ? Faut que tu rentres.
– Si, ta mère va encore râler.
– Encore un peu.
– Je te dépose ?
– Encore un petit peu.
– Je suis désolé. Excusez-moi. Arrête. Arrête.
– Il se passe quoi, là ?
– Lâche-le. Lâche-le.
– On arrête là.
– Allez, bouge de là !
– Fils de pute !
– T'as vu ça ?
– Vas-y, montre-moi. Attends.
– C'est qui, lui ? Putain !
– T'as rien.
– Comment ça, j'ai rien ? Putain ! Regarde ça.
– Hé, Dylan !J'ai tout vu ! J'ai tout vu.
– T'as rien vu du tout.
– Il n'a rien déchiré du tout.
– Il t'a attrapé le bras et il t'a retourné.
– Il a rien fait.
– J'ai rien vu venir.
– Dylan !
– Oui, maman.
– Tu rentres.
– Regarde ma veste. Je suis dans la merde. Ouais, j'arrive ! Rires
– Tu viens faire tes devoirs !
– J'arrive, maman.
– C'est ton vin préféré. Tu l'adores, celui-là. T'es malade ?
– Non, ça va.
– -Mais t'es brûlant !
– C'est rien. J'ai mal à la tête.
– Tu veux que j'appe T'as pas des cachets ? Viens. Assieds-toi.