logo Le moteur de recherche de la télé

Chili

Terres extrêmes


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h50 sur France 5

capture
– Vas-y !
– Je goûte un bout. Ah oui !
capture
– Un salar est un bassin de décantation naturel. Les minéraux amenés sous sa surface se concentrent pendant des millénaires. A l'époque moderne, de nombreuses mines de potasse ont fait éclore des villes minières maintenant abandonnées. Le désert de l'Atacama fournit un élément essentiel à nos technologies modernes : c'est le plus gros gisement de lithium au monde. Vous possédez sûrement un appareil électronique dont les batteries utilisent du lithium extrait du salar de l'Atacama. Au point le plus bas du salar, l'eau saumâtre remonte du sous-sol et des lagunes se forment. La vie animale s'y regroupe Malgré la forte salinité, un fragile écosystème existe, depuis les bactéries jusqu'aux mammifères, comme les vigognes, cousines du lama. Les conditions sont trop rudes pour l'être humain. Depuis 9 000 ans, les zones de peuplement sont au pied des montagnes, pour profiter de l'eau de fonte des glaciers de la cordillère des Andes.
– Au bord du salar de l'Atacama, San Pedro est nichée au sein d'une oasis irriguée par une rivière d'eau douce. Pour les nombreux habitants, le partage et la gestion de cette précieuse ressource est difficile, au coeur du désert le plus aride au monde. Ouvrir un robinet n'est pas anodin, chacun doit optimiser les ressources.
– L'eau courante dont bénéficient les habitants de l'Atamaca, est puisée dans la nappe phréatique, à 150 m sous le salar. Chargée en minéraux, dont de l'arsenic, elle doit être purifiée par osmose inverse. Le liquide capté passe à travers une membrane ne laissant passer que les molécules d'eau. C'est efficace, mais énergivore et les coûteuses membranes doivent souvent être changées. L'eau potable coûte 3 fois plus cher que dans le reste du Chili. Une partie de San Pedro n'est pas reliée au réseau d'eau potable et les habitants sont livrés par camion-citerne. L'eau pour l'irrigation agricole provient de la rivière. Elle est distribuée grâce à un réseau de canaux vieux de plusieurs siècles.
– Karen dirige une association qui gère la répartition de l'eau Elle m'emmène chez elle, là où commence le canal d'irrigation de ses champs.
capture