logo Le moteur de recherche de la télé

Chili

Terres extrêmes


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h50 sur France 5

– La grande différence entre ALMA et les autres radiotélescopes, c'est que ce sont 66 télescopes connectés en réseau. On appelle ça un interféromètre. Il forme comme un seul grand télescope de 15 km de diamètre. Créer tous ces instruments et les installer à 5 000 m d'altitude a stimulé la technologie. Il a fallu inventer de nouvelles technologies ! Les antennes, par exemple, sont construites avec une précision supérieure à 1 cinquième de l'épaisseur d'un cheveu.
– Même si ALMA est fait d'antennes c'est un instrument très souple. Grâce à sa conception modulaire, il est reconfigurable. Selon leur positionnement, les antennes permettent d'observer une petite zone avec précision ou une zone plus étendue avec moins de détails. ALMA est un instrument unique au monde. Grâce aux conditions particulières de l'Atacama, il a permis de nombreuses découvertes sur nos origines.
– Que comprend-on mieux ?
– Avant ALMA, nous ignorions qu'ily a beaucoup de molécules organiques autour des étoiles. Nous savons maintenant que les éléments constitutifs de la vie se trouvent ailleurs dans l'univers, partout ! Nous comprenons mieux pourquoi nous sommes là. Un univers entier nous est révélé. Les limites de la science et de nos connaissances repoussées grâce à ALMA qu'avec tous les autres télescopes du monde.
– On a l'impression d'être sur une autre planète. D'avoir ce radiotélescope ici, on est dans un contexte particulier, qui nous permet de se projeter dans l'espace de façon plus simple.
– On se sent plus proche de l'espace, avec ce ciel d'un bleu profond. Et nous le sommes. Pour les locaux, les Indiens de l'Atacama, cet endroit est appelé Chajnantor, qui signifie l'endroit d'où l'on s'envole. Et ils avaient raison ! Ici, à cet endroit, nous nous envolons vers le ciel en l'observant. Ily a donc un lien entre ce que les anciens croyaient et ce que nous faisons.
– ALMA, Atacama Large Millimeter Array, signifie l'âme en espagnol. l'âme high-tech de l'Atacama. Dans ce désert extrême, l'homme a toujours dû lutter pour s'y établir et tirer parti de ses ressources.