logo Le moteur de recherche de la télé

Passage des arts


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 20h20 sur France 5

capture
– Ne pas dramatiser.
– Ecrire pour un jeune public, c'était un souci pédagogique ?
– Ça a été une partie de mon travail d'écrivain. Les élèves me donnaient envie. Parce que je leur donnais... Exemple de rédaction : "Vous vous réveillez demain matin, "et vous constatez "que vous êtes transformé en adulte.
"Complètement affolé, "vous vous précipitez dans la chambre de vos parents. "Et là, vous constatez "qu'ils ont été réduits en enfants de 5 ans. "Racontez la suite, que faites-vous ? "Et ce n'est pas un rêve, "c'est la réalité."
capture
– Vous avez posé ce sujet?
– Oui. Ils vous bassinaient toujours avec "Moi, quand je serai grand..." "Eh bien, tu l'es !" Evidemment, on s'amusait beaucoup.
– Et il y a le succès de la saga Malaussène, qui commence, en 1985, par "Au bonheur des ogres". Quel est le secret de ce succès ?
– Pas mal de choses dont certaines ne m'appartiennent pas. A commencer par l'idée du bouc émissaire. Cette idée, je l'avais prise à la philosophie de René Girard. D'ailleurs, je lui avais écrit. On s'était rencontrés.
– Il a enseigné aux Etats-Unis.
– Je lui avais dit que j'avais envie de populariser l'idée un bouc émissaire professionnel. Un salarié payé à se faire engueuler à la place des autres.
capture