logo Le moteur de recherche de la télé

20 : Journal national


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 19h30 sur France 3

capture
– A l'origine de cette cohue: une incroyable erreur d'étiquetage sur un produit...
– "Le prix affichéi", réclament ces clients qui refusent de partir de la caisse de ce supermarché. Et pour cause, le prix affiché, le voici... 30,99 euros pour un téléviseur dernier cri qui en valait 439 avant les soldes. Résultat, les clients chargent leurs Caddies, parfois de plusieurs écrans géants.
Le bouche à oreille fonctionne, les rayons sont dévalisés. Mais une fois à la caisse, mauvaise surprise pour eux: la somme qui leur est réclamée est beaucoup plus élevée, plus de 300 euros. A l'origine de cette pagaille, une erreur d'étiquetage qui a fait sauter un chiffre. Face à la colère des clients, le directeur du magasin de Montpellier tente d'apaiser la situation.
capture
– Je n'ai pas le droit de vendre des produits à perte! Avous de porter plainte contre le magasin...
– Au total, dix magasins de cette enseigne ont été victimes de cette erreur d'affichage. 600 articles ont été concernés, plutôt dans les rayons TV, hi-fi et électroménager. Une circulaire prévoit que ce genre d'erreur profite généralement au client, sauf lorsque le prix est "irréaliste".
– Strictement légalement, c'est le consommateur qui a raison, c'est le prix affiché en rayon qui compte. Là, simplement, l'erreur est tellement grosse, disproportionnée, que le consommateur ne peut pas "plaider" qu'il ne s'en est pas rendu compte, donc le distributeur a raison.
– A Montpellier, la police est obligée d'intervenir. Il faudra attendre 1h du matin pour évacuer des clients très contrariés, les téléviseurs, eux, sont retournés dans les rayons.
capture