logo Le moteur de recherche de la télé

20 : Journal national


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 19h30 sur France 3

capture
– Sur place, on retrouve Noémie Dahan, bonsoir. Le GIGN est mobilisé, que se passe-t-il en ce moment?
– N. Dahan : Cela fait 24 heures que le GIGN et les gendarmes négocient avec cet homme de 40 ans qui retient sa fille depuis hier. Des négociations qui se poursuivent. Cet homme faisait l'objet d'une hospitalisation. qu'il s'est échappé et s'est enfermé, avec son enfant. Les négociations vont donc se poursuivre et la cellule de crise activée en mairie est toujours en place dans cette petite commune de Des habitants à qui les autorités ont conseillé de rester confinés.
– L'Iran sous pression ce soir... Les Etats-unis soupçonnent Téhéran d'avoir abattu par erreur l'avion ukrainien qui s'est crashé hier, faisant 176 morts. Les Américains et plusieurs pays occidentaux demandent à l'Iran une enquête transparente...
capture
– C'est une vidéo relayée par la chaîne américaine CNN. On y voit une boule de feu dans le ciel iranien, il s'agirait des dernières images du Boeing 737. L'appareil en flammes perd rapidement de l'altitude avant d'exploser au sol. L'avion a-t-il été abattu accidentellement par un missile iranien? C'est ce qu'insinue ce soir Donald Trump.
– Quelqu'un a pu faire une erreur. Certains disent que c'est dû à un problème mécanique et de mon côté je pense que ce n'est pas possible.
– Vingt-quatre heures après le crash qui a fait 176 victimes, l'Iran dément catégoriquement un tir balistique et privilégie la piste de l'accident. Pour cet expert à qui nous avons montré ces images, ce serait pourtant plausible.
– Normalement, dans un avion, il n'y a rien qui explose dans de telles proportions et qui peut provoquer des dégâts avec des des petites pièces comme ça qui vont traverser des morceaux de métal...
– Seules les boîtes noires pourront livrer la vérité sur les circonstances du drame. Elles ont été récupérées hier, mais pour l'heure Téhéran refuse de les remettre à Boeing. Ce soir, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président ukrainien ont demandé une enquête complète et transparente sur le crash.
– Des scènes de pagaille hier soir dans un hypermarché de Montpellier, des clients évacués par la police...
capture