logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 17h45 sur France 5

capture
–  Depuis 2016, la perspective du Brexit a réveillé les envies de réunification entre les 2 Irlande et les inquiétudes ne cessent de grandir. L'accord conclu avec Bruxelles imposerait une frontière en mer d'Irlande, mais aussi au sud, entre Belfast et Dublin. Un cauchemar pour les nationalistes.
Au pays de Galles, enfin, le Brexit et l'arrivée de BJohnson au pouvoir ont eu un effet similaire. Plusieurs manifestations en faveur de l'indépendance se sont tenues dans les rues de Cardiff cet été. Ecosse, Irlande et pays de Galles... L'avenir du Royaume-Uni s'annonce sans aucun doute semé d'embûches.
capture
– César Roux : Quel est le dossier le plus compliqué pour BJohnson?
– A.-E.Moutet: L'Ecosse. L'Ecosse et l'Irlande sont 2 choses un peu différentes. Mais en Irlande, ily a encore une différence. Dans le cadre des négociations du Brexit, ils vont expliquer ce qu'est la frontière qui n'est pas une frontière. L'Ecosse, c'est un problème politique. Ily a eu un vote pour un référendum perdu par les nationalistes en 2014. N.Sturgeon a décidé qu'elle gagnerait la prochaine fois. Mais quand ils ont perdu ce référendum, l'engagement constitutionnel était qu'il n'y en aurait pas d'autre avant 10 ans. Elle a essentiellement fait tomber des travaillistes en Ecosse.
Elle a voulu consolider et expliquer pourquoi elle était différente de ces travaillistes. Elle est plutôt à gauche. Ça consistait à dire qu'elle voulait un référendum pour rester dans l'Europe. Les travaillistes n'avaientjamais dit ça. C'est un vrai problème. Suivant les conditions de l'Ecosse qui touche plus de subventions européennes par tête d'habitant que la Grande-Bretagne, on voit qu'ily a un intérêt. Mais l'UE ne veut pas avoir une situation catalane et ne veut donc pas leur donner de l'aide. Elle leur dit que ça prendra 10 ans pour qu'ils négocient leur entrée en UE et que ça ne sera pas automatique.
capture