logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 17h45 sur France 5

capture
– Alors qu'à Londres, ce jour-là, elle prononce le discours programme du Premier ministre toutjuste élu, à 650 km de là, N.Sturgeon, Première ministre d'Ecosse, a choisi de déposer ce jour sa demande officielle pour un référendum d'indépendance.
– Nicola Sturgeon : Nous demandons à légiférer sur un référendum pour l'indépendance.
– Après l'écrasante victoire de son parti, elle est l'une des grandes gagnantes des dernières élections. Son parti a remporté 48 des 59 sièges dévolus aux députés écossais. Elle veut tourner le dos au Royaume-Uni pour pouvoir rester en UE. En 2016, les Ecossais se sont prononcés à plus de 60 % contre le Brexit. Aujourd'hui, un obstacle se dresse sur sa route: BJohnson.
capture
– Nicola Sturgeon : S'il a confiance en l'UE et en le Royaume-Uni, il devrait avoir le courage de laisser l'Ecosse Il ne s'en sortira pas en disant simplement non et en matraquant la nation écossaise pour qu'elle voie le monde comme lui.
– Pour autoriser cette consultation, le Parlement doit donner son feu vert. Mais pour BJohnson, les Ecossais se sont déjà exprimés ily a plus de 5 ans.
– BJohnson: Nous en avons eu Le peuple britannique et le peuple écossais ont été informés en 2014 que c'était un événement qui n'arriverait qu'une fois dans une génération.
– Pourriez-vous consentir à un second référendum?
– BJohnson: Non, etje ne vois aucune raison de revenir en arrière.
– Un Premier ministre inflexible face à des indépendantistes prêts à une bataille de longue haleine.
Le bras de fer ne fait que commencer. Eux aussi pourraient donner du fil à retordre à BJohnson. En Irlande du Nord, les nationalistes du Sinn Féin ont décroché 9 sièges face au Parti unioniste. Une bascule du pouvoir très symbolique en faveur de ces partisans du maintien dans l'UE.
capture