logo Le moteur de recherche de la télé

Polynésie : les Marquises, terre des hommes et des traditions

Le grand inventaire de la planète


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 15h10 sur France 5

capture
– Selon la légende, cette île, plus basse que les autres, est la réserve de la maison du dieu Oatea. Ici, pas de pitons rocheux mais un relief plus doux qui retient peu les nuages. Plus sèche, Ua Huka présente une nature moins luxuriante que ses cousines. Cet univers singulier est considére comme l'un des plus anciens foyers de dispersion du peuplement polynésien. On pense que c'est dans la vallée de Hane que se seraient installés les 1ers Marquisiens, de remarquables marins qui venaient de l'ouest. Sur leurs pirogues, ils avaient emporté les plantes et animaux nécessaires à leur quotidien. Ils ont défié la houle, se sont heurtés aux récifs et à une incroyable nature à l'état brut. Il faut imaginer une civilisation pour qui l'océan est un moyen de subsistance, de déplacement et de découvertes. Selon les recherches de P. Ottino-Garanger, ils ont fait des plantations et mis en valeur les vallées. Petit à petit, ils se sont établis sur l'ensemble du territoire.
On estime que lors de la présence des Européens, fin du 18e siècle, l'archipel abritait entre 50 000 et 80 000 habitants. Mais ce contact avec le monde extérieur et leur colonisation ont exposé les Marquisiens à de nouvelles maladies, à l'alcool et aux armes à feu. Résultat, une diminution très rapide de la population. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 9 000 répartis sur 6 îles de l'archipel. La nuit tombe et nous quittons Ua Huka pour nous diriger vers les îles du Sud de l'archipel des Marquises. Le Tahiti Nui fend l'océan Pacifique. Aux 1res heures du jour se présente Tahuata, la plus petite île de l'archipel. en forme de croissant. Son relief intérieur, tourmenté, typique d'une île volcanique jeune, contraste avec son littoral océanique quasi coralien par endroits. Dans ses eaux limpides, on peut croiser des requins pointes noires, des cétacés ou encore des raies Manta. Ces plages de sable blanc donnant à l'île des allures de paradis ont vu les 1ers Européens débarquer en 1595. Le 27 juillet, le navigateur espagnol Alvaro de Mendana de Neira débarque dans le village de Vaitahu.
capture
capture