logo Le moteur de recherche de la télé

Passage des arts


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 13h05 sur France 5

capture
– Notre nouvelle politique consiste à réduire le temps de travail avec une sieste. réalisé parjeanne Balibar dans la lignée des "Misérables" de Ladj Ly.
– On a 25 groupes de travail.
– Cesse de t'habiller en bourgeoise.
– Jeanne Balibar propose une comédie où elle et Ramzy Bedia, employés de mairie en instance de divorce, accompagnent la nouvelle maire dans la mise en oeuvre d'une nouvelle politique communale surprenante.
– Il faut être acteur.
– Drôle et poétique, c'est la bonne surprise de la rentrée.
– Vive Montfermeil, vive la France.
– "Merveilles à Montfermeil", on a cité aussi "Les misérables", beaucoup de films s'emparent de la vie dans les cités.
capture
– Ils ont bien raison de parler de l'époque.
– Les difficultés naissent de l'urbanisation.
– Les problèmes naissent des ségrégations et il faudrait changer ça. Mais les pouvoirs politiques se succèdent, mais ne changent pas les cités sensibles, pas assez vite. J'ai souvent parlé de ça, souvent écrit là-dessus. Je continue etje pense qu'il faut continuer à mettre les projecteurs là-dessus.
– Avant de terminer, notre tradition veut que notre invité nous parle de l'oeuvre d'art qui a été importante pour lui. Jean, vous avez choisi de remonter loin dans l'histoire de France puisque vous allez parler du bâtiment le plus ancien de Paris.
– Peut-être pas.
– La Sainte-Chapelle ?
– Non, ce qui est formidable à la Sainte-Chapelle, c'est que c'est un vitrail en relief et ce sont des murs de lumière, mais d'une préciosité incroyable et qui colorent l'espace. Un coup de soleil dans la Sainte-Chapelle, ça vaut le déplacement.
– Là, ily a des nuages...
– Elle a été entourée par des architectures du 19e siècle qui, comme Notre-Dame de Paris, nuisent à son échelle et à sa sensibilité, mais c'est un bâtiment prodigieux.
– Qui est bien entretenu et qu'on peut encore admirer.
– C'est la première fois qu'une ceinture de métal a été utilisée sur le haut pour dégager cette légèreté, pour arriver à créer une chose sans piliers. Ily a juste quelques nervures. Tout le reste, c'est du verre dans des géométries sublimes.
– On voit quand même le soleil pénétrer à travers ces vitraux.
– Je vois plutôt les chandelles.
– Mais c'est magnifique. Merci infiniment d'être venu nous voir. L'exposition "Jean Nouvel, dans ma tête, dans mon oeil, appartenance" est à voir au Power Station of Art de Shanghai. Cette expo viendra en France ?
– Si elle vient, elle sera adaptée.
– Merci. Emission à revoir ce soir, mais aussi demain à 13 h. Merci, à demain. france.tv acces Brouhaha
capture