logo Le moteur de recherche de la télé

Consomag


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 10h35 sur France 3

capture
– Le musée du Cambrésis tire son épingle du jeu mais il est encore loin du podium régional. En tête: le Louvre-Lens, avec plus de 530 000 visiteurs. Un seuil historique. Il est talonné par la Piscine de Roubaix, 280 000 entrées en 2019, et le LaM, qui a séduit près de 190 000 personnes avec son exposition événement consacrée à Giacometti.
– Pour un musée, aujourd'hui, il y a la nécessité de se renouveler sans cesse, renouveler les approches, les sujets, proposer de nouvelles offres de médiation, renouveler les visioguides... Tout un ensemble d'outils permet de renouveler l'approche du musée.
– On va chercher des artistes pour les faire redécouvrir. Dans ces périodes troublées, on se dit que la population aime bien retrouver la beauté, la sérénité. On la trouve dans les musées. Les visiteurs dans les musées ont toujours l'air heureux.
capture
– L'art et la culture, source de bonheur, un argument de plus pour aller au musée encore plus souvent.
– Grégoire Bouscambert : C'est terminé pour aujourd'hui. J'espère que vous avez passé un bon moment. Rendez-vous dès demain à partir de 10h15 sur France 3 pour sillonner nos belles régions et développer les sujets qui font l'actualité près de chez vous. Bel après-midi et à demain.
– Posséder de nombreux objets, je ne trouve pas ça indispensable. Ça n'est pas un but. Je viens d'emménager et je vais essayer de garder le nombre d'objets au strict nécessaire.
– De mon côté, j'essaie de ne plus trop consommer pour rien et ne plus garder pour rien.
– Aujourd'hui, "Consomag" s'interroge sur nos habitudes de consommation. Accumuler, c'est, pour certains, synonyme d'existence. Consommer responsable, c'est porter un autre regard sur sa façon de consommer, pour en tirer des bénéfices : budget, environnement, santé, éthique, bien-être. 70 % des émissions de CO2 proviennent des produits que nous consommons. Les impacts de nos achats ne sont pas anodins pour la planète.
– Plutôt que de vouloir absolument acheter, changer quelques habitudes permet de réduire l'impact de nos produits sur l'environnement. Par exemple, louer une scie sauteuse, emprunter un appareil à raclette, ce sont des gestes simples. L'usage du produit est optimisé et permet d'éviter l'achat de produits neufs. Et ces pratiques permettent de créer du lien social.
– Accumuler est une conséquence de la société de consommation. Promotions et bonnes affaires nous poussent à toujours vouloir plus. Les tee-shirts s'empilent, comme les outils, et le tout s'accumule dans nos appartements, maisons, garages, caves et greniers, pour être très peu utilisé.
– Faire un nettoyage d'automne peut être source de bien-être. Troquer un habit, déposer des objets à la recyclerie fera le bonheur de chacun. Ces gestes simples permettent d'allonger la durée de vie des produits. Et pour éviter l'accumulation, avant d'acheter, posez-vous la question de vos besoins et adaptez vos achats. france.tv acces
capture