logo Le moteur de recherche de la télé

Demain nous appartient


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 10h25 sur TF1

capture
– Il était comment ?
– Il avait l'air apaisé. Un peu comme... Comme s'il dormait.
– Tu dis pas ça pour nous
– Non, Luke. Hein, Bart ?
– Hein ? Non, il était calme. Il avait les yeux fermés.
– Ça veut dire qu'il a pa
– Je pense. Ecoutez". je peux pas comparer ma peine à la vôtre, pas du tout... Mais je suis là pour vous. OK ?
– Notre mère arrive demain.
– Ah bon ?
– Ça va aller, pour toi ? C'est important qu'elle soit avec vous. Et aussi pour dire adieu à votre papa.
– C'est bizarre de demander ça, après ce qu'elle t'a fait, elle pourra dormir ici ?
– Evidemment. Vous lui direz qu'elle est la bienvenue.
capture
– C'est cool, merci.
– On va lui préparer une chambre.
– Ça a l'air de s'arranger entre papa et maman.
– Tu trouves ?
– Ça fait 4 jours qui s'engueulent pas.
– Avec eux, on sait jamais. C'est toujours bizarre.
– Les filles ?
– Qu'est-ce que tu fais là ?
– Je vous ai réservé une surprise. Mais d'abord, j'ai besoin de vos téléphones portables.
– Pourquoi ?
– Non, mais... Ça fait partie de la surprise. Je vais pas fouiller dedans. Merci... Vous venez ?
– On va où ?
– A la plage. On va faire du char à voile.
– Séfieux?
– Ouah.
– Trop dar !
– C'est super, hein... Du coup, je dois envoyer un texto à Arthur.
– Non, c'est pour ça que j'ai dit "pas de téléphones". Pas d'écrans, pas de Snapchat, d'Instagram... Juste toi, toi et moi. La famille.
– Mais je devais le retrouver.
– Je t'aide à préparer la chambre pour la mère de Luke et Charlie ?
– J'étais venue chercher les draps. Je suis tombée sur ce pull... On l'avait acheté à Milan.
– Je peux m'occuper du lit tout seul, si tu veux.
– Comment on peut vivre ça 2 fois dans une vie ? J'étais heureuse... J'allais épouser l'homme que j'aime... On allait vieillir ensemble... On était bien. On l'aurait toujours été. Lundi, quand il est parti... J'aurais dû le serrer contre moi. Lui dire que je l'aimais tellement fort... Ce mariage, je l'ai voulu pour repousser la mort. Moi, je suis encore là. Et c'est lui qui est parti.
– Je suis désolé, maman. Je regrette que ça se soit mal passé, dernièrement. Tu vas y arriver. Tu vas continuer ta vie.
capture