logo Le moteur de recherche de la télé

La robe de ma vie


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 10h15 sur M6

– D'accord, d'accord.
– La catastrophe. C'est horrible. C'est poubelle. On n'a pas 10 000 solutions. Tu restes sur ta princesse. A mon avis, ce sera ça, rien d'autre.
– Je pense.
– D'accord. Je vais devoir retourner la boutique s'il le faut, mais je vais tout faire pour trouver une princesse dans ton budget. Euh... Voilà.
– Je compte vraiment sur toi, parce que j'ai besoin... Voilà... Juste de me sentir belle. J'ai juste besoin que mon mari le voie. Tous les jours, il souffre aussi du fait que... Il est toujours obligé d'être avec moi, enfin... mes médicaments et autres, et j'ai besoin que cette journée-là, ce soit la mienne. (soupir d'émotion) (musique douce)
– A ce moment-là, elle me touche beaucoup. Je culpabilise, je me sens bonne à rien. Ça me déprime, mais après, la niaque. Tu es tombée sur les bonnes personnes, car nous sommes des guerrières. Ici, l'impossible est possible. On n'a pas dit notre dernier mot. On y va, quoi.
– Super, merci.
– Aucun problème. J'ai rien de tout ça, mais même s'il faut que je te la fabrique tout de suite, tu vas repartir avec la robe de tes rêves. Attends, laisse-moi réfléchir.
– Il y a pas. Cherche pas, ily a pas. On a regardé nos tailles ici, ily a pas.
– On cherche. On cherche dans nos têtes. Le temps paraît très long. (cris d'oiseaux)
– Mais attends ! On a les robes des clientes.
– Ah non, on touche pas aux robes des clientes.
– Vous avez donc pensé à un plan B. Non ?
– Effectivement, on a reçu une princesse qui rentre dans son budget en grande taille. Mais il faut que j'appelle la cliente. C'est Julie. Et Julie, elle se marie dans un an, je crois. C'est la 1re fois qu'on fait essayer une robe cliente. C'est notre seule chance. Bon. Tu sais ce que tu fais. Toi, tu files chercher la robe de Julie et moi, je l'appelle. (soupir) Croisons les doigts pour qu'elle dise oui. C'est notre dernier espoir. Si la mariée nous dit non, eh bien, c'est fini, quoi. On se pend.
– C'est bon. Musique douce
– Wouhou ! C'est bon !
– Ça te plaît ?
– Ouais.
– Un enrobage croquant, une génoise moelleuse avec son coeur au lait. (tonalité)
– Allô, Julie ? *-Oui.
– Excuse-moi de te déranger. J'ai un petit service à te demander. Là, pour moi, c'est la panique. J'ai chaud, j'angoisse, ça va pas.
– Mais non, mais calme-toi. Je me retrouve face à un très gros souci. J'ai une future mariée qui se marie dans 10-15 jours. Elle est en larmes, elle veut une robe princesse etje n'ai pas sa taille. La seule que j'aie pu trouver, c'est la tienne. *-Non, non, non.
– C'est non, quoi. Forcément, je la comprends. Elle veut pas. S'il te plaît. Vraiment, elle est désespérée. Elle est au bout du rouleau. Je ne sais plus quoi faire. J'insiste avec tous les arguments possibles et inimaginables. Je propose même un cadeau. *-Si tu m'assures que la robe que j'aurai, personne ne l'aura touchée, elle sera identique et qu'elle sera dans les temps...
– Tu en as ma parole.
– Merci beaucoup, Julie